printer printer Cliquer sur l'icône verte à droite
[Video] Histoire des dettes et de leurs répudiations par Eric Toussaint
par Eric Toussaint , Amis du Monde diplomatique , Serge Tostain
15 novembre 2018

Les conférences des Amis du Monde diplomatique (AMD 34) du lundi 5 novembre 2018 à Montpellier avec Éric Toussaint, historien, porte-parole du Comité pour l’abolition des dettes illégitimes (CADTM) et membre du Conseil scientifique d’ATTAC France autour de son ouvrage, Le système dette : Histoire des dettes souveraines et de leur répudiation (2017, édition LLL Les liens qui libèrent).

Conférence organisée avec le Collectif Montpelliérain de Solidarité avec le Peuple Grec et soutenue par le Comité Thomas Sankara, ATTAC Montpellier et Survie.

Film réalisé par Serge Tostain. Novembre 2018


L’histoire de la dette publique ou souveraine depuis le XIX° siècle permet de mieux comprendre le système dette développé par les banques du Nord et plus récemment par le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale (BM) pour asservir les gouvernements anti-capitalistes et anti-impérialistes qui veulent développer des politiques sociales anti-libérales. Le système perdure car la bourgeoisie et ses représentants gouvernementaux profitent de ce système : l’endettement des États remplace l’imposition, alimentent le système financier, la spéculation et la corruption. Les traités de libre-échange et l’endettement sont des armes redoutables de domination et de spoliation. L’histoire montre également que les répudiations des dettes odieuses et illégitimes sont des moyens de desserrer l’étau des créanciers. Des solutions existent pour éviter l’endettement extérieur auprès des banques privées : il y a par exemple l’endettement de la France après la Seconde Guerre mondiale auprès des banques nationalisées et de l’épargne populaire suite à la répudiation des dettes contractées avant et pendant la guerre. Le développement du Japon s’est fait sans endettement extérieur et sans traités de libre-échange. La meilleure solution pour un gouvernement progressiste, c’est d’annuler puis de répudier les dettes reconnues comme odieuses et de décider d’éviter l’endettement par l’augmentation des cotisations et des impôts pour financer les investissements publics par des subventions non remboursables.

JPEG


JPEG


JPEG


JPEG


JPEG


JPEG



Eric Toussaint

docteur en sciences politiques des universités de Liège et de Paris VIII, porte-parole du CADTM international et membre du Conseil scientifique d’ATTAC France.
Il est l’auteur des livres Le Système Dette. Histoire des dettes souveraines et de leur répudiation,Les liens qui libèrent, 2017 ; Bancocratie, ADEN, Bruxelles, 2014 ; Procès d’un homme exemplaire, Éditions Al Dante, Marseille, 2013 ; Un coup d’œil dans le rétroviseur. L’idéologie néolibérale des origines jusqu’à aujourd’hui, Le Cerisier, Mons, 2010. Il est coauteur avec Damien Millet des livres AAA, Audit, Annulation, Autre politique, Le Seuil, Paris, 2012 ; La dette ou la vie, Aden/CADTM, Bruxelles, 2011. Ce dernier livre a reçu le Prix du livre politique octroyé par la Foire du livre politique de Liège.
Il a coordonné les travaux de la Commission pour la Vérité sur la dette publique de la Grèce créée le 4 avril 2015 par la présidente du Parlement grec. Cette commission a fonctionné sous les auspices du parlement entre avril et octobre 2015. Suite à sa dissolution annoncée le 12 novembre 2015 par le nouveau président du parlement grec, l’ex-Commission poursuit ses travaux et s’est dotée d’un statut légal d’association sans but lucratif.

Amis du Monde diplomatique
Serge Tostain