printer printer Cliquer sur l'icône verte à droite
Formation à un militantisme décolonial
Bruxelles, Belgique
30 septembre 2019

À l’université St Louis, Bruxelles
Du 31 janvier au 30 septembre.
Informations : www.bamko.org
Courriel : bamko.asbl chez gmail.com

FORMATION À UN MILITANTISME DÉCOLONIAL

Racisme, intersectionnalité et convergence des luttes

Bamko asbl avec le soutien du Centre d’Etudes Sociologiques et de l’Observatoire du Sida et des Sexualités de l’Université Saint-Louis Bruxelles

Racisme ordinaire, racisme systémique, racisme institutionnel, micro-agressions, invisibilisation, blackace, whitesplaining, misogynoir, afroféminisme, …. Alors que la Belgique par le biais de ses médias semble découvrir l’existence du racisme sur son territoire, les termes utilisés pour appréhender cette réalité traduisent une certaine confusion. En particulier, peut-on dire que le racisme, et en l’occurrence la négrophobie ou racisme anti-noirs, serait un phénomène nouveau ou en pleine expansion dans un contexte médiatique où la notion même de racisme n’a au préalable pas été définie ? D’importants désaccords épistémologiques entourent la question du racisme, et plus généralement des processus de racialisation. Ces désaccords ont des effets concrets en termes de re-connaissance du phénomène et de mises en œuvre de politiques de lutte par les associations et les institutions publiques. L’objectif de cette formation est de donner des outils aux acteurs intervenant dans le champ des questions raciales (militants, acteurs institutionnels, journalistes, etc.) aussi bien d’un point de vue théorique que pratique. Dans le contexte actuel de la montée en puissance et en banalisation des discours xénophobes, il est urgent de comprendre ce qu’est le racisme d’un point de vue sociohistorique mais également situé, donnant la parole à ceux qui expérimentent de manière quotidienne le racisme dans ses différentes formes. Il est aussi fondamental de s’intéresser aux stratégies mises en place par les acteurs racisé.e.s aussi bien dans l’ordinaire des micro-agressions, quotidiennes, que dans la confrontation à des logiques plus macrosociales, et structurelles, d’invisibilisation et d’assignation au silence. Loin de toute approche moralisante qui pointerait du doigt les racistes, cette formation introductive aux questions liées à l’anti-racisme décolonial et au genre entend délivrer des outils théoriques et pratiques permettant de décoder la dimension souvent invisible, inconsciente et involontaire du racisme (individuel ou institutionnel) et/ou des logiques de racisation.

Les cours
  • « Genre, race et capitalisme »
  • « Race et santé : l’épidémie du VIH/Sida »
  • « LGBTQIA+ »
  • Extra-muros Médias et diversité : inter-agir avec les médias, travaux pratiques. (Bruxelles).
  • « Intersectionnalité »
  • Extra-muros « Resistances à l’esclavage et à la colonisation en Afrique de l’Ouest, centrale et au Maghreb ».
  • « Les micro-agressions racistes »
  • « Plaidoyer Politique »
  • Extra-muros : « Les mots du racisme, définition des concepts-clés ».
  • « Le fonctionnement associatif »
  • Extra-muros : Les crimes de haine et discriminations
Les groupes de travail

La formation est validée après la réalisation d’un travail de groupe. Chaque groupe aura l’occasion de rendre un travail écrit (carte blanche, dépliant d’information, mémorandum politique, ou un article d’information grand-public) et une réalisation concrète (une vidéo, la maquette d’un outil pédagogique, un jeu pédagogique, organisation d’une visite de site, d’une conférence...). Les dates des groupes de travail sont à convenir selon les disponibilités des membres des groupes (de 6 à 10 personnes). Les dix groupes de travail sont dénommés comme suit :

  • Visibilité afroféministe
  • Décolonisation de l’espace public
  • Décolonisation des manuels scolaires
  • L’hétéronormativité dans la fiction et la publicité
  • Racisme et santé
  • Décoloniser la police
  • Décoloniser les arts
  • Décoloniser les partis politiques
  • Décoloniser les musées
  • Décoloniser les médias
Conférences-débats et soirée littéraire
  • Collectif contre l’Islamophobie en Belgique, un combat pour la justice. Septembre 2019
  • La Shoah, une histoire Belge. Septembre 2019
  • 7 siècles de présence Africaine en Europe. Septembre 2019
  • Le système néocolonialiste et les nouveaux défis de l’écologie. Septembre 2019
  • Soirée littéraire « Féminisme musulman » Septembre 2019
Ateliers
  • Racisme dans les livres pour enfants : décodage (facultatif)
  • Bibliographie de référence : racisme, histoire coloniale, genre et littérature enfantine.
  • Présentation des outils pédagogiques et des formations du secteur non-marchand en Fédération Wallonie Bruxelles (Education Permanente).
  • Utilisation progressive de l’écriture inclusive.
Intervenants

Oliviero Aseglio (Rainbowhouse ), Moustapha Chairi (CCIB), Roxanne Chinikar (Psyfem), Véronica Curto (historienne de l’art), Marie Da Sylva (Nkaliworks), Sarah Demart (Université Saint-Louis), Malika Hamidi, Irène Kaufer (Auteure), Hassinah Mesah, Rachael Moore (Rainbowhouse), Emmanuelle Nsunda (La Zone, Liège), Charlotte Pezeril (Université Saint-Louis), Hamel Puissant (CBAI), Mireille-Tsheusi Robert (Bamko asbl), Emilia Roig (Center for International Justice), Louis-Georges Tin (Etat de la Diaspora Africaine), Françoise Vergès (Collège d’Etudes Mondiales, France), Anne Wetsi Mpoma (historienne de l’art)…

Quelques informations pratiques :

​​
Les participants reçoivent une attestation de participation délivrée par Bamko-Cran et son partenaire Université de Saint-Louis, si 60% des cours ont été suivis et si le/la participant.e a contribué à un travail de groupe.

La fiche d’inscription peut être téléchargée. N’oubliez pas de préciser quelles sont vos attentes en terme de contenus et de compétences. Pour toute autre information : bamko.asbl chez gmail.com

Le coût total de la formation : 280 €. Un acompte de 180€ est à régler avant le 8 février 2019. Sur le compte Triodos suivant : IBAN : BE94523047620914 - BIC : TRIOBEBB. Communication libre : « votre nom de famille+FOMIDE », exemples : « NtumbaFOMIDE », « ElYassiniFOMIDE », « PennaccinoFOMIDE »,etc.

Tarif chercheurs d’emploi : 180 €, une avance de 100€ avant le 8 février 2019.

Pré-requis : aucun. Cette formation s’adresse à toutes et tous, mais spécifiquement aux novices, professionnels ou non des secteurs associatifs, médiatiques, politiques, humanitaires, etc.

Toutes les séances et cours se donnent en français.