printer printer Cliquer sur l'icône verte à droite
[Video] Belgique : Proposition de résolution relative à l’annulation des dettes des pays en développement
par Eric Toussaint , Renaud Vivien , Séverine de Laveleye , Chambre des représentants de Belgique
19 mars 2021

Suite à la proposition de résolution relative à l’annulation des dettes des pays en développement déposée par Me Séverine de Laveley (Ecolo-Groen), M. Wouter de Vrendt (Ecolo-Groen), M. Christophe Lacroix (PS) et M. Nabil Boukli (PTB) le 3 juin 2020, une audition se tenait au Parlement fédéral de Belgique le mardi 16 mars 2021.

Étaient invité.e.s à l’audition :
- Olivier Elias (Banque mondiale)
- Iolanda Fresnillo (Eurodad)
- Éric Toussaint (porte-parole du CADTM International)
- Renaud Vivien (Entraide et Fraternité, et représentant du groupe de travail national sur la dette des pays du Sud)
- Séverine de Laveley (Ecolo-Groen)

Nous vous proposons de revisionner les interventions d’Eric Toussaint, Renaud Vivien et Séverine de Laveley.

Cette proposition de résolution est fondamentale. Elle demande au gouvernement :
I. Au niveau belge

1. d’annuler sans conditions les paiements de la dette bilatérale des pays “en développement” dont la Belgique est créancière en 2020 et 2021 sans inscrire les montants annulés dans son aide publique au développement ;

2. de procéder à un audit transparent de ses créances bilatérales en associant les pays débiteurs et la société civile ;

3. de conditionner les aides publiques aux créanciers privés à l’annulation des paiements des dettes des pays en développement prévus pour les années 2020 et 2021 ;

II. Au sein des instances multilatérales :

4. de plaider dans les instances internationales pour un moratoire sans conditions suivi d’une annulation de la dette, notamment en soutenant le plan de la CNUCED ;

5. de plaider pour l’extension de tel plan, de manière contraignante, aux créanciers privés en conditionnant notamment les aides au secteur privé à l’obligation d’annuler leurs créances envers les pays en développement ;

6. de plaider pour que les autres États et l’UE adoptent des législations équivalentes à la loi belge du 12 juillet 2015 relative à la lutte contre les activités des fonds vautours ;

7. de s’assurer que l’ensemble des solutions mises en œuvre pour la dette le soient dans le respect du droit international et des droits de l’homme."

Source de la vidéo : La Chambre

Source de la proposition de résolution : La Chambre

Pour aller plus loin :

Sur la dette des pays en développement :



Sur les audits de la dette :



Sur les Fonds Vautours :


Eric Toussaint

docteur en sciences politiques des universités de Liège et de Paris VIII, porte-parole du CADTM international et membre du Conseil scientifique d’ATTAC France.
Il est l’auteur des livres, Capitulation entre adultes : Grèce 2015, une alternative était possible, Syllepse, 2020, Le Système Dette. Histoire des dettes souveraines et de leur répudiation, Les liens qui libèrent, 2017 ; Bancocratie, ADEN, Bruxelles, 2014 ; Procès d’un homme exemplaire, Éditions Al Dante, Marseille, 2013 ; Un coup d’œil dans le rétroviseur. L’idéologie néolibérale des origines jusqu’à aujourd’hui, Le Cerisier, Mons, 2010. Il est coauteur avec Damien Millet des livres AAA, Audit, Annulation, Autre politique, Le Seuil, Paris, 2012 ; La dette ou la vie, Aden/CADTM, Bruxelles, 2011. Ce dernier livre a reçu le Prix du livre politique octroyé par la Foire du livre politique de Liège.
Il a coordonné les travaux de la Commission pour la Vérité sur la dette publique de la Grèce créée le 4 avril 2015 par la présidente du Parlement grec. Cette commission a fonctionné sous les auspices du parlement entre avril et octobre 2015.

Renaud Vivien

membre du CADTM Belgique, juriste en droit international. Il est membre de la Commission pour la Vérité sur la dette publique de la Grèce créée le 4 avril 2015. Il est également chargé de plaidoyer à Entraide et Fraternité.

Séverine de Laveleye

membre du parti belge Ecolo-Groen

Chambre des représentants de Belgique