printer printer Cliquer sur l'icône verte à droite
Une association pour l’annulation de la dette « odieuse » de l’Irak
par Agence France Presse
24 octobre 2003

PARIS, 24 oct (AFP) - Le Comité pour l’annulation de la dette du Tiers Monde (CADTM) a demandé vendredi « l’annulation de la dette odieuse de l’Irak » et des « réparations pour le peuple irakien ».

« Suite au régime despotique de Saddam Hussein et aux deux guerres déclenchées par des coalitions dirigées par les Etats-Unis, l’Irak est un des pays du tiers monde les plus endettés », a affirmé le Comité dans un communiqué.

"Les populations irakiennes subissent de plein fouet au quotidien les conséquences du remboursement de cette dette inique. Le peuple irakien ne peut être tenu pour responsable des dettes contractées et des frais engagés
par Saddam Hussein et son régime despotique. Au regard de la doctrine de la dette odieuse, ces dettes tombent avec le régime qui les a contractées"
, a-t-il déclaré.

Le Comité a estimé que « le peuple irakien n’a pas non plus à supporter les coûts de l’occupation de l’Irak par les troupes de la coalition des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne et de l’Australie ».

« Nous considérons que les destructions et les pillages provoqués par la guerre donnent au peuple irakien le droit à des réparations », a-t-il ajouté.


Agence France Presse