Pétition internationale

À l’attention des gouvernements et organisations réunies à Montréal pour faire face à la situation en Haïti

26 janvier 2010


La récente tragédie en Haïti a ému les peuples du monde entier de par son impact destructeur, ses conséquences environnementales et sociales, et surtout la perte de vies humaines qu’elle a provoquée. Lamentablement, les désastres naturels ne sont pas une nouveauté dans ce pays des Caraïbes, comme en font foi les ouragans Hanna et Ike au cours de l’année 2008.

Il n’est pas non plus nouveau de voir la communauté internationale lancer des promesses de coopération et d’aide à Haïti. En tant qu’organisations et mouvements sociaux, nous nous inquiétons que la réponse internationale puisse être coordonnée autrement que sur la base du respect de la souveraineté et de plein accord avec les nécessités et demandes du peuple haïtien.

Le moment est venu pour que les gouvernements qui participent à la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH), les Nations Unies et en particulier les États-Unis, le Canada et la France, revoient de fond en comble les politiques erronées qu’ils ont appliquées en Haïti. La vulnérabilité du pays aux désastres naturels –en grande partie causée par la dévastation de l’environnement, le manque d’infrastructures de base et la faible capacité d’action Action
Actions
Valeur mobilière émise par une société par actions. Ce titre représente une fraction du capital social. Il donne au titulaire (l’actionnaire) le droit notamment de recevoir une part des bénéfices distribués (le dividende) et de participer aux assemblées générales.
sociale de l’État– n’est pas sans liens avec ces politiques qui, historiquement, ont miné la souveraineté du peuple et de son pays. Elles ont engendré une dette Dette Dette multilatérale : Dette qui est due à la Banque mondiale, au FMI, aux banques de développement régionales comme la Banque africaine de développement, et à d’autres institutions multilatérales comme le Fonds européen de développement.
Dette privée : Emprunts contractés par des emprunteurs privés quel que soit le prêteur.
Dette publique : Ensemble des emprunts contractés par des emprunteurs publics.
historique, sociale, environnementale et culturelle dont la responsabilité est en grande partie attribuable à ces pays et institutions. Il est urgent de réparer ces dettes avec le peuple haïtien, encore plus maintenant face à la situation à laquelle il est confronté.

En ce sens, nous rejetons la militarisation du pays en tant que réponse inappropriée au récent désastre, et dénonçons la mesure unilatérale des États-Unis d’envoyer plus de 10000 soldats afin de protéger ses intérêts économiques et géopolitiques. L’occupation des six dernières années par des forces étrangères, par le biais de la MINUSTAH, n’a pas contribué dans les faits à la stabilisation ni à l’établissement d’infrastructures et de services publics adéquats. Rien n’indique que le maintien de ces politiques constitue un moyen efficace dans la période à venir.

Nous exigeons des gouvernements et organisations internationales l’annulation immédiate et inconditionnelle de la dette externe de Haïti, dont le remboursement affecte des millions de vies humaines. Nous exigeons également que les ressources destinées à l’aide et à la reconstruction ne conduisent pas à un nouvel endettement, ni qu’on impose des mesures de conditionnalité ou autres restrictions de nature externe qui en altèrent les objectifs, comme cela est devenu une pratique courante des Institutions financières internationales comme la Banque mondiale Banque mondiale
BM
La Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) a été créée en juillet 1944 à Bretton Woods (États-Unis), à l’initiative de 45 pays réunis pour la première Conférence monétaire et financière des Nations unies. En 2011, 187 pays en étaient membres.

Créée en 1944 à Bretton Woods dans le cadre du nouveau système monétaire international, la Banque possède un capital apporté par les pays membres et surtout emprunte sur les marchés internationaux de capitaux. La Banque finance des projets sectoriels, publics ou privés, à destination des pays du Tiers Monde et de l’ex-bloc soviétique. Elle se compose des cinq filiales suivantes :
La Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD, 189 membres en 2017) octroie des prêts concernant de grands secteurs d’activité (agriculture et énergie), essentiellement aux pays à revenus intermédiaires.
L’Association internationale pour le développement (AID, ou IDA selon son appellation anglophone, 164 membres en 2003) s’est spécialisée dans l’octroi à très long terme (35 à 40 ans, dont 10 de grâce) de prêts à taux d’intérêt nuls ou très faibles à destination des pays les moins avancés (PMA).
La Société financière internationale (SFI) est la filiale de la Banque qui a en charge le financement d’entreprises ou d’institutions privées du Tiers Monde.
Enfin, le Centre international de règlements des différends relatifs aux investissements (CIRDI) gère les conflits d’intérêts tandis que l’Agence multilatérale de garantie des investissements (AMGI) cherche à favoriser l’investissement dans les PED. Avec l’accroissement de l’endettement, la Banque mondiale a, en accord avec le FMI, développé ses interventions dans une perspective macro-économique. Ainsi la Banque impose-t-elle de plus en plus la mise en place de politiques d’ajustement destinées à équilibrer la balance des paiements des pays lourdement endettés. La Banque ne se prive pas de « conseiller » les pays soumis à la thérapeutique du FMI sur la meilleure façon de réduire les déficits budgétaires, de mobiliser l’épargne interne, d’inciter les investisseurs étrangers à s’installer sur place, de libéraliser les changes et les prix. Enfin, la Banque participe financièrement à ces programmes en accordant aux pays qui suivent cette politique, des prêts d’ajustement structurel depuis 1982.

TYPES DE PRÊTS ACCORDÉS PAR LA BM :

1) Les prêts-projets : prêts classiques pour des centrales thermiques, le secteur pétrolier, les industries forestières, les projets agricoles, barrages, routes, distribution et assainissement de l’eau, etc.
2) Les prêts d’ajustement sectoriel qui s’adressent à un secteur entier d’une économie nationale : énergie, agriculture, industrie, etc.
3) Les prêts à des institutions qui servent à orienter les politiques de certaines institutions vers le commerce extérieur et à ouvrir la voie aux transnationales. Ils financent aussi la privatisation des services publics.
4) Les prêts d’ajustement structurel, censés atténuer la crise de la dette, qui favorisent invariablement une politique néo-libérale.
5) Les prêts pour lutter contre la pauvreté.
Site :
, la Banque interaméricaine de développement (BID) et le Fonds monétaire international FMI
Fonds monétaire international
Le FMI a été créé en 1944 à Bretton Woods (avec la Banque mondiale, son institution jumelle). Son but était de stabiliser le système financier international en réglementant la circulation des capitaux.

À ce jour, 188 pays en sont membres (les mêmes qu’à la Banque mondiale).

Cliquez pour plus.
(FMI), ainsi que des pays dits « donateurs ». De plus, nous refusons que les entreprises privées multinationales profitent de cette tragédie pour faire des affaires d’or par le biais de la reconstruction du pays, comme cela est arrivé en Irak, ou qu’elles exploitent la main d’œuvre bon marché et tirent parti des ressources naturelles.

La société haïtienne, ses organisations, ses mouvements sociaux et ses représentants au sein de l’État, doivent être les protagonistes de l’effort international de reconstruction de leur pays. Ils doivent être les premiers à être écoutés et entendus, et doivent conserver la maîtrise finale et souveraine des décisions prises sur leur destinée. Le peuple haïtien s’est remis debout à maintes occasions, partant d’une force de volonté et conviction exemplaire qui en ont fait le premier peuple libre de l’Amérique. Toute coopération ne peut être efficace que si elle sait prendre acte de cet engagement et compte sur l’entière participation populaire.

Nous demeurons aux aguets et suivons les événements dans un dialogue constant avec les organisations et partenaires haïtiens, pour faire en sorte que la coopération internationale s’effectue sur la base de principes solidaires, et pour éviter que les erreurs des politiques du passé ne se répètent.

Pour une Haïti libre et souveraine !

S’il vous plaît envoyez vos signatures à jubileo chez wamani.apc.org

 SIGNATAIRES :

 Réseaux et organisations régionales et internationales

Jubileo Sur/Jubilee South
Marcha Mundial de Mujeres/World March of Women
Via Campesina
Amigos de la Tierra Internacional/Friends of the Earth International
Alianza de Pueblos del Sur Acreedores de Deuda Ecológica/ Southern _ Peoples’ Ecological Debt Creditors Alliance
LDC Watch
Alianza Internacional de Habitantes (IAI)
Coordinación Regional de America Latina
Confederación Sindical de Trabajadores y Trabajadoras de las Americas (CSA) / Trade Union Confederation of the Americas
Alianza Social Continental / Hemispheric Social Alliance
Jubileo Sur/Américas / Jubilee South/Americas
Confederación Latinoamericana de Organizaciones del Campo (CLOC)
Programa de Incidencia sobre Deuda Ilegítima de la Federación Luterana Mundial / Program on Illegitimate Debt of the Lutheran World Federation
Réseau CADTM mondial / CADTM International Network
Red Latinoamericana Mujeres Transformando la Economía (REMTE) /Latin American Network of Women Transforming the Economy
Latindadd
CEAAL
Kairos Europa
Africa Jubilee South
CADTM Afrique
Caribbean Policy Development Centre
Grito de los/las Excluidos Mesoamérica
Jubilee South Asia-Pacific Movement on Debt and Developmnt APMDD CADTM South Asia Network

 Réseaux et organisations nationales et locales

Argentina
Asamblea Permanente por los Derechos Humanos
ATTAC
Central de los Trabajadores de la Argentina (CTA), Secretarías de Relaciones Internacionales y Derechos Humanos
Centro Cultural la Muralla
Centro de Políticas Públicas para el Socialismo (CEPPAS)
Comisión Justicia y Paz Misioneros Claretianos
Congregación La Santa Unión de los Sagrados Corazones
Dialogo 2000
Equipo de Educación Popular Pañuelos en Rebeldía
Espacio Ecuménico
Estudiantes Haitianos en Argentina
Frente Democrático para la liberación de Palestina
Fuerza Obrera Socialista FOS
Fundación para la defensa del ambiente
El Grito Argentino
Grupo Ecológico 9 de Julio Valles del Carmen
Iglesia de Fátima de Isla Maciel
Iglesia Evangélica del Río de la Plata
Instituto de Relaciones Ecuménicas (IRE)
Liga Argentina por los Derechos del Hombre
MOCASE-V.C
Movimiento de Víctimas de crímenes de Estado en Colombia, Capit. Arg. _ Movimiento por la Paz, la Soberanía y la Solidaridad entre los Pueblos (Mopassol)
Movimiento por la Soberanía y la Integración de los Pueblos MoSIP
Movimiento Social Misiones
Multisectorial de Solidaridad con Cuba
Organización Feministas
Parroquía de Santa Cruz
Partido Comunista
Partido Humanista
Plataforma Interamericana de Derechos Humanos, Democracia y Desarrollo Capit. Arg Programa de Incidencia sobre Deuda Externa Ilegítima de la Federación Luterana Mundial
Red por el Uso Responsable del Agua de Traslasierra
Revista "La Resistencia- Servicio Paz y Justicia
Bachillerato UST
Vecinos Autoconvocados de Villa de las Rosas
Bangladesh
EquityBD
_ Coastal Association for Social Tranformation Trust
Belgium/Bélgica
Centre Tricontinental
CADTM
MWB-FGTB
FGTB Wallonne
Bolivia
Capitulo Boliviano de Derechos Humanos (CBDHDD)
Brasil
Rede Jubileu Sul
PACS
Central Unica dos Trabalhadores (CUT) Brasil
Comitê Pró-Haiti Brasil
CONLUTAS
Auditoria Ciudadana de la Deuda
Centro de Pesquisa e Assessoria
Grito de los Excluídos
Pastoral da Mulher Marginalizada, Regional Norte
Casa da Mulher Oito de Março
Organização Feminista do Tocantins
Red Brasileira por la Integración de los Pueblos
Rede Social de Justica e Direitos Humanos
Rede Brasil sobre Instituições Financeiras Multilaterais
Canadá Québec
Federation de Femmes de Québec
Public Service Alliance of Canada / Alliance de la fonction publique du Canada
Common Frontiers
Canadians for Action on Climate Change
The Social Justice Committee of Montreal
Council of Canadians
Simple Living (Burlington, ON)
Cataluyna
Asociación Ciudadana anti-SIDA
Educació per a l’Acció Crítica
Observatorio de la Deuda en la Globalización
Veterinarios sin fronteras
Comité Óscar Romero de Santa Margarida de Montbui
Colectivo RETS : Respuestas a las empresas transnacionales
ARAGUAIA amb el bisbe Casaldàliga
Chile
Amigas de Los Vilos
Movimiento Teología de la Liberación
Internacional Bandera de los Niños
Enrique Orellana, Somos Iglesia
Colombia
Red Colombiana de Acción frente al Libre Comercio (RECALCA)
CADTM Colombia- Campaña Colombiana « En Deuda con los Derechos »
_ FENASIBANCOL
Fundau Puica
Mesa Mujeres y Economía
UNEB Colombia
Proceso de Comunidades Negras
PCN Cuba Centro Memorial Dr. Martin Luther King, Jr.
Movimiento por la Paz
Ecuador
Acción Ecológica
CADTM
Centro de Derechos Económicos y Sociales (Cdes)
Colectivo Feminista
FEDAEPS
Movimiento Tohalli
Centro de Documentación en Derechos Humanos “Segundo Montes Mozo S.J.” (CSMM)
El Salvador
Colectivo de Comunicadores y Estudiantes Roque Dalton
Francia
Confédération paysanne
Attac
Europe solidaire sans frontières (ESSF)
Committee for the Abolition of Third World Debt
Guatemala
Pastoral Social
Diócesis de San Marcos
Haití
Plateforme Haïtienne de Plaidoyer pour un Développement Alternatif (PAPDA)
Plate forme des Organisations Haïtiennes des Droits Humains (POHDH)
Solidarite Fanm Ayisyèn (SOFA)
India
Vikas Adhyayan Kendra/Cadtm
Irlanda
Debt and Development Coalition
Latin America Solidarity Centre (LASC)
Italia
Campagna per la Riforma della Banca Mondiale / Mani Tese
Observatorio sobre Latinoamerica SELVAS
Mali
Comité pour la Abolition de la Dette
México
Red Mexicana de Acción frente al Libre Comercio
Observatorio Latinoamericano de Geopolítica
Morocco/Marruecos
Attac
Nicaragua
Ecumenical Committee of English Speaking Church Personnel in Nicaragua (CEPRHI)
Paraguay
Foro de Mujeres del Mercosur Mercosur Le Mercosur est une zone régionale de coopération économique du Cône Sud (marché du Cône Sud) qui rassemble le Brésil, l’Argentine, l’Uruguay et le Paraguay, en plus de deux pays associés, le Chili et la Bolivie. Capítulo Paraguay
Servicio Paz y Justicia
Perú
Grupo Red de Economía Solidaria del Perú (GRESP)
Jubileo Perú
Museo Afroperuano
Puerto Rico
Comité Pro Niñez Dominico Haitiana
Grito de las/os Excluidas/os
Proyecto Caribeño de Justicia y Paz
República Dominicana
Consejo de Desarrollo Comunitario de La Caleta
CODECOC
Unión Pro Desarrollo de Brisas del Este
Scotland/Escocia
Jubilee Scotland Spanish
State/Estado Español
Coordinadora Estatal de Solidaridad con Cuba Madrid
ATTAC
Colectivo de Solidaridad por la Justicia y Dignidad de los Pueblos
Ecologistas en Acción
Plataforma Simón Bolívar de Granada
Proyecto Cultura Y Solidaridad
Sotermun
Campaña ¿Quién debe a Quién ?
Centro de acción Internacional
Asociación canaria de economía alternativa y de alternativa antimilitarista.moc de Canarias
Colectivo de Solidaridad por la Justicia y Dignidad de los Pueblos (COLICHE), La Rioja
Switzerland/Suiza
Solidarité Suisse Trinidad y Tobago
Federation of Independent Trade Unions and NGOs (FITUN)
UK/Reino Unido
Haiti Support Group
Jubilee Debt Campaign
No Sweat
Kyoto2, Oliver Trickell
USA/Estados Unidos
United Methodist Church
General Board of Church and Society
Gender Action
New Rules for Global Finance
Institute for Justice & Democracy in Haiti
Maryknoll Office for Global Concerns
Quixote Center
Foreign Policy In Focus
Office of the Americas (Los Angeles)
St. Louis Inter-Faith Committee on Latin America
Just Foreign Policy (Robert Naiman, Policy Director)
Committee in Solidarity with the People of El Salvador
Puerto Rican Studies Association
Committee in Solidarity with Honduras (Boston)
Uruguay
REDES/Amigos de la Tierra
Venezuela Red Venezolana contra la Deuda – CADTM Venezuela

 Individus

Adolfo Pérez Esquivel, Premio Nobel de la Paz
Nora Cortiñas, Madre de Plaza de Mayo Línea Fundadora
Professor Norman Girvan, University of the West Indies
Anibal Quijano
Raúl Zibechi
Enrique Leff
Alicia Villolde de Botana
ANAHIT AHARONIAN
Antonio Gustavo Gomez
Carlos Walter Porto-Gonçalcves
Cecilia Fernandez
Catherine Walsh
Cesar Garcia Garcia-Conde
Cristina Arnulphi
Denise Comanne
Dolores Soto
Domènec Haro Muñoz
Dragutin Lauric
Eduardo D. Polo
Fernando Coronil
Flor Nayeli Grajales Martínez
Francisco A. Scarano
Graciela Ferrario
James B. Luken
Jesus Muñoz Pastor
Kelvin Santiago
María Isabel Magallón
María Estela Ríos González
Mary García Bravo
Miguel Esquirol
Nayla Azzinnari
Obed Juan Vizcaíno Nájera
Oscar Revilla Alguacil
Patricia Cahill
Rodrigo Ibáñez
Ruben Elías
Silvia Martinez
Susana Aparicio
Walter Mignolo
Florence Debray