Appel à la solidarité, le militant Ghassen Ben Khelifa est plus grand que le soupçon de terrorisme

9 septembre par CADTM International , École d’Éducation Populaire d’Afrique du Nord , Réseau nord-africain pour la souveraineté alimentaire


Le 06 septembre 2022, à 11 heures du matin, à Tunis, une douzaine de membres des forces spéciales de sécurité en tenue civile ont perquisitionné le domicile du journaliste et militant politique Ghassen Ben Khelifa, coordinateur du site Inhiyez, et Président de l’Association « l’Atelier, média pour l’information sur les droits économiques et sociaux ». Son téléphone portable et ses ordinateurs ont été confisqués à son domicile, puis il a été emmené en état d’arrestation au domicile de ses parents pour une fouille par la brigade antiterroriste.



Après cet enlèvement, Ghassen a été transféré vers une destination inconnue. Les déclarations des responsables sécuritaires étaient contradictoires sur son lieu de détention, entre Al Gorjani, le ministère public et le pôle judiciaire antiterroriste de Charguia.

Les services de police n’ont pas expliqué les raisons de l’arrestation, le camarade kidnappé n’a pas joui de ses droits civiques en tant que citoyen tunisien, en premier lieu son droit d’avoir des avocats avec lui pendant l’enquête. Aux dernières heures de la nuit, des nouvelles ont commencé à se répandre ici et là sur son lieu de détention, après les déclarations contradictoires des services sécuritaires à ce propos, pour que le lieu de détention soit finalement fixé au pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme, où il a été détenu.

 Le soupçon de terrorisme est une fausse accusation préfabriquée

Ghassen Ben Khelifa est connu dans le milieu politique tunisien, et dans le monde arabe en général, pour son activité de militant de terrain progressiste, partisan de toutes les causes sociales alignées avec ceux d’en bas, et l’un des camarades engagés dans les causes justes des peuples d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient / région arabe et au delà. Il ne s’est jamais abstenu de son devoir de solidarité avec les opprimés où qu’ils soient. Les fronts de la lutte du militant de gauche et journaliste Ghassen Ben Khelifa sont nombreux. Il est :

Cette liste de causes militantes, à des années lumière du terrorisme, ne peut aligner que des militants honnêtes de la trompe de Ghassen et de ses camarades qui luttent pour une société juste, basée sur l’égalité, la redistribution des richesses, la démocratie radicale et la liberté d’expression et d’organisation, causes auxquelles le camarade a consacré tout son temps et énergie.

 Contexte de l’arrestation

L’arrestation de Ghassen s’intègre dans la vague contre-révolutionnaire dans notre région, qui cherche à faire taire toutes les voix progressistes et révolutionnaires, inquiétantes et effrayantes pour ceux d’en haut, c’est-à-dire les pouvoirs tyranniques, les oppresseurs du peuple, les normalisateurs avec l’État sioniste et les serviteurs de l’impérialisme mondial. Cette vague se concrétise par toutes sortes de restrictions sur les organisations locales, régionales et internationales en les assiégeant, ainsi que par des poursuites et des harcèlements judiciaires des militants et une répression des mouvements pacifiques, comme c’était le cas avec la répression du mouvement des petits agriculteurs d’Ouled Jaballah et d’autres dans les quelques années dernières.

Ghassen Ben Khelifa, allié intransigeant des classes populaires, qui défend ouvertement leurs causes, n’a jamais failli à la solidarité ou au soutien aux mouvements dans toute la République tunisienne, en Afrique du Nord, dans la région arabe et même ailleurs. C’est une voix dérangeante pour le régime tunisien et un exemple vivant du militant sérieux et intègre dont les régimes craignent que les jeunes ne s’en inspirent. C’est pourquoi il est persécuté pour des soupçons fallacieux de terrorisme.

Nous sommes convaincus que les organisations progressistes, les militants, les journalistes et les groupes de défense des droits humains en Tunisie et à l’étranger ont la responsabilité de défendre Ghassen Ben Khelifa et d’assurer l’exercice de tous ses droits, y compris sa libération immédiate et inconditionnelle.

Nous, du Réseau Nord Africain pour la Souveraineté Alimentaire et l’École d’Éducation Populaire d’Afrique du Nord/Région arabe, annonçons ce qui suit :

  • Notre condamnation absolue de l’enlèvement par la police de notre camarade Ghassen Ben Khelifa et de l’intimidation que sa famille a subie,
  • Notre entière solidarité avec sa famille dans son épreuve actuelle,
  • Nous affirmons que notre camarade Ghassen est un militant de terrain sérieux qui a été une voix critique des élites dirigeantes tunisiennes qui cherchent maintenant à l’accuser faussement de terrorisme, afin de se venger de ses positions justes contre l’exploitation des travailleurs tunisiens, contre le pillage néocolonial dans son pays, contre les diverses tentatives de normalisation avec l’État sioniste ainsi que contre la subordination à l’impérialisme et à la tyrannie,
  • Nous appelons les autorités tunisiennes à libérer immédiatement Ghassen, à abandonner les poursuites à son encontre et à lui accorder sa totale liberté,
  • Nous saluons également tous les avocats qui soutiennent Ghassen dans cette épreuve, et nous rendons hommage à tous ceux qui se sont solidarisé avec lui. Nous les appelons à poursuivre leurs efforts jusqu’à la libération de notre camarade.

Nous appelons également toutes les structures syndicales, politiques, associatives et des droits humains tunisiennes à défendre notre camarade en constituant un Comité de solidarité nationale et internationale pour sa libération inconditionnelle.


Autres articles en français de CADTM International (85)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80

Traduction(s)