Déclaration de la conférence européenne contre l’austérité

29 octobre 2012 par Coalition of Resistance


L’Europe s’enfonce de plus en plus dans la crise. Les luttes des peuples européens se développent pour défendre les acquis sociaux et économiques obtenus depuis de nombreuses décennies. Néanmoins, les divers gouvernements persistent dans leurs politiques d’austérité qui ont échoué.

La crise économique est devenue de façon croissante une crise sociale et politique : le résultat de la faillite catastrophique des systèmes de santé et des services sociaux imposée par les gouvernements se traduit pour la population par la pauvreté, la faim, et même la mort.

L’extrême-droite cherche à profiter politiquement des souffrances infligées aux travailleurs et aux plus vulnérables qui sont visés au même titre que ceux qui sont les plus militants contre la renaissance du fascisme.

A travers l’Europe, nous assistons à une opposition croissante à l’austérité : en Grèce, en Espagne, au Portugal, ont eu lieu de grandes mobilisation. On assiste par endroits à une unité croissante au sein de la gauche, dont nous avons désespérément tant besoin.

Hier à Londres, a eu lieu une grande manifestation à l’appel des syndicats, rassemblant des gens de tous les horizons, contre les restrictions budgétaires sauvages et inutiles. Il ne fait aucun doute sur le fait qu’il faut riposter, avec encore plus d’acharnement, à cette guerre de classe contre la population laborieuse.

Aujourd’hui, lors de cette conférence, nous nous sommes engagés :

  • à développer et consolider la coopération en cours entre les organisations luttant contre l’austérité en Europe,
  • à être solidaires avec ceux qui sont en première ligne dans ce combat, et plus particulièrement en Grèce,
  • à travailler ensemble pour développer des alternatives politiques au capitalisme néo-libéral et aux politiques d’austérité.

Nous travaillerons ensemble dans les mois qui viennent, pour la journée d’action Action
Actions
Valeur mobilière émise par une société par actions. Ce titre représente une fraction du capital social. Il donne au titulaire (l’actionnaire) le droit notamment de recevoir une part des bénéfices distribués (le dividende) et de participer aux assemblées générales.
du 14 novembre décidée par la CES, pour l’Alter Summit de 2013, et nous renforcerons notre action pour l’unité de la gauche et des mouvements sociaux, pour l’unité d’action, la solidarité réciproque, l’échange d’informations et la coordination.

Londres, le 21 octobre 2012
www.coalitionofresistance.org.uk/