Espagne : Entre vautours et parasites, le sauvetage bancaire augmente la dette publique

7 décembre 2023 par Fátima Martín


Source : plansareb.com

La « bad bank », la SAREB, sauvée à coups de milliards d’euros d’argent public, continue d’être dévorée par les vautours et les parasites. La liste de ses ancien·nes dirigeant·es qui finissent par s’établir dans les banques et les fonds bénéficiant de la SAREB est bien trop longue, sous les yeux des superviseurs en place, dont la Banque centrale européenne (BCE).



Qu’est ce que la SAREB ?
La Société de gestion des actifs Actif
Actifs
En général, le terme « actif » fait référence à un bien qui possède une valeur réalisable, ou qui peut générer des revenus. Dans le cas contraire, on parle de « passif », c’est-à-dire la partie du bilan composé des ressources dont dispose une entreprise (les capitaux propres apportés par les associés, les provisions pour risques et charges ainsi que les dettes).
issus de la restructuration bancaire (SAREB), également connue sous le nom de « bad bank Bad bank Une bad bank est une structure créée pour isoler et recueillir les actifs à haut risque d’une banque en difficulté.  », a été créée en 2012 à la suite d’un accord entre le gouvernement espagnol (Luis de Guindos) et la Commission européenne (Olli Rehn), en coordination avec la BCE BCE
Banque centrale européenne
La Banque centrale européenne est une institution européenne basée à Francfort, créée en 1998. Les pays de la zone euro lui ont transféré leurs compétences en matières monétaires et son rôle officiel est d’assurer la stabilité des prix (lutter contre l’inflation) dans la dite zone.
Ses trois organes de décision (le conseil des gouverneurs, le directoire et le conseil général) sont tous composés de gouverneurs de banques centrales des pays membres et/ou de spécialistes « reconnus ». Ses statuts la veulent « indépendante » politiquement mais elle est directement influencée par le monde financier.
, l’ABE (Autorité Bancaire Européenne) et le FMI FMI
Fonds monétaire international
Le FMI a été créé en 1944 à Bretton Woods (avec la Banque mondiale, son institution jumelle). Son but était de stabiliser le système financier international en réglementant la circulation des capitaux.

À ce jour, 190 pays en sont membres (les mêmes qu’à la Banque mondiale).

Cliquez pour plus de détails.
, par le biais d’un mémorandum, afin de gérer les actifs immobiliers problématiques des banques et des anciennes caisses d’épargne et de leurs filiales ayant bénéficié d’une aide publique.

En 2012 et 2013, la SAREB a acquis près de 200 000 actifs, dont des prêts et des biens immobiliers, pour un prix fixé par la Banque d’Espagne de 50,781 milliards d’euros garantis par le Trésor. Dix ans après sa création, elle n’a réussi à rembourser que 20,3 milliards d’euros de dettes, soit 40 % du capital initial.

JPEG

Traduction du graphique :

Hemos conseguido devolver 20.300 milliones de euros de la deuda, un 40% de los 50.781 milliones iniciales = « Nous avons réussi à rembourser 20,3 milliards d’euros de dette Dette Dette multilatérale : Dette qui est due à la Banque mondiale, au FMI, aux banques de développement régionales comme la Banque africaine de développement, et à d’autres institutions multilatérales comme le Fonds européen de développement.
Dette privée : Emprunts contractés par des emprunteurs privés quel que soit le prêteur.
Dette publique : Ensemble des emprunts contractés par des emprunteurs publics.
, soit 40 % des 50,781 milliards d’euros initiaux »

40% de deuda amortizada = 40% de la dette remboursée


En 2020, sur recommandation d’Eurostat, la SAREB a été reclassée dans le secteur des administrations publiques, ce qui a affecté le déficit public espagnol et son encours de dette dans le cadre du protocole sur les déficits excessifs (PDE). Le déficit public a atteint 34,182 milliards d’euros en décembre 2020, ce qui a porté la dette publique à 125,2 % du PIB PIB
Produit intérieur brut
Le PIB traduit la richesse totale produite sur un territoire donné, estimée par la somme des valeurs ajoutées.
Le Produit intérieur brut est un agrégat économique qui mesure la production totale sur un territoire donné, estimée par la somme des valeurs ajoutées. Cette mesure est notoirement incomplète ; elle ne tient pas compte, par exemple, de toutes les activités qui ne font pas l’objet d’un échange marchand. On appelle croissance économique la variation du PIB d’une période à l’autre.
au premier trimestre 2021.

En 2022, les limites de la participation de l’État dans la SAREB ont été éliminées en augmentant la participation du FROB à 50,14 %, donnant ainsi à l’État une participation majoritaire dans la « bad bank ».

Qu’est ce que la FROB ?

La FROB, l’autorité de résolution exécutive, est l’autorité chargée de gérer les processus de résolution des établissements de crédit et des entreprises de services d’investissement dans leur phase exécutive en Espagne. Ses fonctions comprennent également la réalisation du désinvestissement de l’État dans la BFA (Banque financière et d’épargne, la banque mère de Bankia), ainsi que la gestion de sa participation dans la SAREB.

Elle a été créée à la suite de la crise financière de 2008. Il s’agissait au départ d’un fonds alimenté par les ressources du Fonds de garantie des dépôts (FGD) et par des fonds publics destinés à soutenir certains processus d’intégration des anciennes caisses d’épargne. Actuellement, « le FROB est l’autorité de résolution espagnole en phase exécutive financée exclusivement par des contributions privées des institutions » et fait partie du réseau européen d’autorités dirigé depuis Bruxelles par le Conseil de résolution unique (SRB).

Le FROB est dirigé et administré par un Comité de direction composé de onze membres : Le président, quatre membres nommés par la Banque d’Espagne, trois représentant·es du ministère de l’Économie et de la Transformation numérique, le vice-président de la Commission nationale du marché des valeurs (CNMV) et deux représentant·es du ministère des Finances et de la Fonction publique.

Il est frappant de constater que les vautours dans les griffes desquels la SAREB publique a placé ses actifs immobiliers sont eux-mêmes plongés dans des opérations spéculatives : KKR a mis Hipoges en vente, tout comme Servihabitat a le panneau « à vendre » accroché sur sa devanture

Le cas le plus récent est celui de l’ancienne numéro deux de la « bad bank », Ana Aránguez, qui est passée de la gestion du portefeuille de la SAREB au poste de directrice financière [1] d’Intrum [2], le groupe suédois qui vient d’être racheté par Haya Real Estate, l’un des charognards issus de Cerberus. Il se trouve que Haya a été choisi à plusieurs reprises par la « bad bank » pour gérer des milliers de ses actifs immobiliers, comme des loyers, par exemple [3].

Mais le cas d’Aránguez n’est pas unique. Un autre ancien directeur de la SAREB, plus précisément son ancien président de 2015 à 2021, Jaime Echegoyen, est lui aussi retourné chez Haya après son passage à la « bad bank » [4]. En 2019, c’est également sous sa direction que le fonds Cerberus en a profité [5] pour gérer un portefeuille de prêts et de biens immobiliers évalué à environ 8,4 milliards d’euros.

On pourrait multiplier les exemples, comme celui d’Álvaro Areal, ancien directeur adjoint de la SAREB pendant près d’une décennie, enrôlé en début d’année par Blackstone [6], fonds d’investissement Fonds d’investissement Les fonds d’investissement (private equity) ont pour objectif d’investir dans des sociétés qu’ils ont sélectionnées selon certains critères. Ils sont le plus souvent spécialisés suivant l’objectif de leur intervention : fonds de capital-risque, fonds de capital développement, fonds de LBO (voir infra) qui correspondent à des stades différents de maturité de l’entreprise. vautour spécialisé dans l’immobilier, y compris les casinos [7]. Quelques mois plus tôt, Areal était l’un des responsables du projet SMO (Simplification du modèle opérationnel), qui a abouti à l’attribution des actifs de la « bad bank » aux vautours de KKR et de Blackstone, respectivement Hipoges et Anticipa-Aliseda [8].

Servihabitat (l’ancienne société immobilière de la Caixa, aujourd’hui aux mains de CaixaBank et de Lone Star) a également été chargée de la « gestion spécialisée de logements où vivent des familles vulnérables ».

Il est frappant de constater que les vautours dans les griffes desquels la SAREB publique a placé ses actifs immobiliers sont eux-mêmes plongés dans des opérations spéculatives : KKR a mis Hipoges en vente [9], tout comme Servihabitat a le panneau « à vendre » accroché sur sa devanture [10]. C’est dire l’engagement qu’ils manifestent à l’égard des logements qu’ils gèrent.

Il convient de noter que le projet SMO a été mis en œuvre après que la SAREB soit devenue majoritairement publique, à partir de 2022, avec 50,14 % de la « bad bank » entre les mains du FROB, l’« Autorité de résolution exécutive » [11].

Pour continuer avec les ancien·nes directeur·ices de la « bad bank » qui sont maintenant à la solde de banques ou de fonds apparentés, l’ancienne présidente de la SAREB de 2012 à 2015, Belén Romana, a rejoint le conseil d’administration de Banco Santander peu de temps après son départ [12]. Sous son mandat, en 2014, la SAREB a confié à Altamira, alors bras immobilier de Santander, ainsi qu’à Haya (Cerberus) et Servihabitat (La Caixa), l’administration et la vente de 126 000 actifs immobiliers d’une valeur de 41,2 milliards d’euros [13].

La SAREB « est soumise à une supervision rigoureuse... »

La Banque d’Espagne sur la Sareb : « Depuis sa création, la SAREB a subi des pertes importantes, qui représentent actuellement un volume considérable par rapport à son passif, ce qui indique qu’une partie des garanties publiques sur ce passif sera exécutée à l’avenir »

Le site Internet de la SAREB précise qu’elle « est soumise à un contrôle rigoureux exercé par trois organes : La Commission de suivi, la Banque d’Espagne et la Commission nationale du marché des valeurs (CNMV) ». La Commission de suivi est composée du ministère de l’économie, du ministère des finances, de la Banque d’Espagne et de la CNMV. Elle « peut également exiger une supervision supplémentaire de la part d’autres entités publiques nationales ou supranationales, telles que la Banque centrale Banque centrale La banque centrale d’un pays gère la politique monétaire et détient le monopole de l’émission de la monnaie nationale. C’est auprès d’elle que les banques commerciales sont contraintes de s’approvisionner en monnaie, selon un prix d’approvisionnement déterminé par les taux directeurs de la banque centrale. européenne (BCE), qui assiste à ses réunions en tant qu’observateur » [14].

En outre, depuis sa création en 2012, la Société de gestion des actifs issus de la restructuration des banques, S.A. (SAREB), au lieu de devenir le parc de logements locatifs publics dont ce pays a besoin, est un puits sans fond qui se vide de son sang au milieu des vautours et des parasites (rien qu’en 2019, les membres du conseil d’administration et les cadres supérieur·es ont empoché plus de cinq millions d’euros [15]). Mais elle n’a pas non plus rempli le mandat qui lui a été confié. En dix ans, outre le fait qu’elle a nourri les vautours de tout poil, elle n’a même pas été capable de restituer la moitié des 50 781 millions d’euros publics qui lui ont été confiés. De plus, la « bad bank » est si mauvaise, que son reclassement au sein des Administrations Publiques par Eurostat [16] en 2020 a affecté le déficit public et la dette publique, en les augmentant de 34 182 millions d’euros, ce qui nous a fait dépasser 120% du PIB cette année pandémique et atteindre le chiffre faramineux de 125,2% du PIB au premier trimestre 2021 [17].

JPEG

Traduction du graphique :

Evolución trimestral de la deuda pública (%PIB) = Variation trimestrielle de la dette publique (%PIB)
PIB sin revisón = PIB non déflaté (effets de l’inflation Inflation Hausse cumulative de l’ensemble des prix (par exemple, une hausse du prix du pétrole, entraînant à terme un réajustement des salaires à la hausse, puis la hausse d’autres prix, etc.). L’inflation implique une perte de valeur de l’argent puisqu’au fil du temps, il faut un montant supérieur pour se procurer une marchandise donnée. Les politiques néolibérales cherchent en priorité à combattre l’inflation pour cette raison. non pris en compte)
PIB con revisión = PIB déflaté (effets de l’inflation pris en compte)
Variación deuda = Évolution de la dette
+ 13 puntos = +13 points de pourcentage

« (...) Depuis sa création, la SAREB a subi des pertes importantes, qui représentent actuellement un volume considérable par rapport à son passif Passif Partie du bilan composé des ressources dont dispose une entreprise (capitaux propres apportés par les associés, provisions pour risques et charges, dettes). , ce qui indique qu’une partie des garanties Garanties Acte procurant à un créancier une sûreté en complément de l’engagement du débiteur. On distingue les garanties réelles (droit de rétention, nantissement, gage, hypothèque, privilège) et les garanties personnelles (cautionnement, aval, lettre d’intention, garantie autonome). publiques sur ce passif sera exécutée à l’avenir », a déclaré la Banque d’Espagne le 31 mars 2021, dans la Note d’information sur le reclassement de la SAREB dans le secteur de l’administration publique [18].

Et pour ne rien arranger, les expulsions ordonnées par la SAREB se poursuivent. Et les déséquilibres en matière de logement se poursuivent. Mi-novembre, la Plateforme des personnes affectées par les hypothèques (PAH) soulignait qu’« au cours du deuxième trimestre de cette année, plus de 174 familles ont été expulsées de leur logement chaque jour. Tout cela malgré le fameux ’bouclier social’ », et a averti que « des milliers de familles se retrouveront à la rue si le gouvernement retire le moratoire Moratoire Situation dans laquelle une dette est gelée par le créancier, qui renonce à en exiger le paiement dans les délais convenus. Cependant, généralement durant la période de moratoire, les intérêts continuent de courir.

Un moratoire peut également être décidé par le débiteur, comme ce fut le cas de la Russie en 1998, de l’Argentine entre 2001 et 2005, de l’Équateur en 2008-2009. Dans certains cas, le pays obtient grâce au moratoire une réduction du stock de sa dette et une baisse des intérêts à payer.
anti-expulsions le 31 décembre ». [19]


Notes

[1Ugalde, R. (23/11/2023). Intrum confía sus finanzas a la ex número dos de Sareb a las puertas del ERE para integrar Haya. El Confidencial. https://www.elconfidencial.com/empresas/2023-11-23/intrum-ficha-ana-aranguez-sareb_3779337/

[2EP. (06/09/2023). Intrum cierra la compra de Haya Real Estate por 136 millones. CincoDías. https://cincodias.elpais.com/companias/2023-09-06/intrum-cierra-la-compra-de-haya-real-estate-por-136-millones.html

[3Haya Real Estate. (09/01/2020) Haya Real Estate ha sido seleccionada por Sareb para realizar la gestión patrimonial de sus activos en alquiler. https://corporate.haya.es/sala-de-prensa/haya-selected-by-sareb/

[5Corporativo. (31/10/2019). Sareb elige a Haya Real Estate para gestionar una cartera de unos 8.400 millones de euros. Sareb. https://www.sareb.es/sareb-elige-a-haya-real-estate-para-gestionar-una-cartera-de-unos-8-400-millones-de-euros/

[6Ugalde, R. (07/02/2023). Aliseda (Blackstone) ficha a un gurú de Sareb para llevar el contrato del banco malo. El Confidencial. https://www.elconfidencial.com/inmobiliario/2023-02-07/aliseda-blackstone-ficha-alvaro-areal-sareb_3570819/

[7Martín, F. (03/02/2020). El buitre Blackstone, de la casa al casino : Extorsiona con 30.000 viviendas, 75.000 tragaperras y 3.000 casas de apuestas en España. CADTM. https://www.cadtm.org/spip.php?page=imprimer&id_article=18063

[8Corporativo. (29/06/2023). Sareb aprueba sus cuentas y presenta su Informe Anual de Actividad 2022. Sareb. https://www.sareb.es/sareb-aprueba-sus-cuentas-y-presenta-su-informe-anual-de-actividad-2022/

[9Zuloaga, J. (26/07/2023). KKR ficha a Alantra para vender el gestor de Sareb por 200 millones. El Confidencial. https://www.elconfidencial.com/empresas/2023-07-26/kkr-ficha-alantra-vender-gestor-sareb_3707477/

[10Zuloaga, J. (30/11/2023). Lone Star y CaixaBank negocian la venta de Servihabitat a Pollen Street (Finsolutia). El Confidencial. https://www.elconfidencial.com/empresas/2023-11-30/lone-star-caixabank-negocian-venta-servihabitat-pollen-street_3784158/

[11FROB. (05/04/2022)
El FROB adquiere el 4,24% del capital de Sareb y alcanza la mayoría. https://www.frob.es/el-frob-adquiere-el-424-del-capital-de-sareb-y-alcanza-la-mayoria/

[12ElEconomista.es. (22/12/2015). Belén Romana, expresidenta de la Sareb, se incorpora al consejo de administración de Banco Santander. https://www.eleconomista.es/banca-finanzas/noticias/7240526/12/15/Belen-Romana-se-incorpora-al-consejo-de-administracion-de-Banco-Santander.html

[13Corporativo. (04/12/2014). Sareb adjudica a Haya, Servihabitat y Altamira la administración y venta de 126.000 activos. Sareb. https://www.sareb.es/sareb-adjudica-a-haya-servihabitat-y-altamira-la-administracion-y-venta-de-126-000-activos/

[15Martín, F. (22/05/2020). El banco malo, entre buitres y parásitos : Consejeros y altos directivos de la SAREB se embolsan más de 5 millones de euros públicos al año. CADTM. 18549

[16Ascoli, L. (16/02/2021). Sector classification of the Sociedad de activos de Restructuracion (SAREB). European Commission. Eurostat. https://ec.europa.eu/eurostat/documents/1015035/12427511/Spain+sector+classification+of+SAREB.pdf https://ec.europa.eu/eurostat/documents/1015035/12427511/Spain+sector+classification+of+SAREB.

[17Martín, M. (11/08/2021). La deuda pública, disparada por el rescate a SAREB en plena pandemia, sitúa las arcas públicas en gran vulnerabilidad, según AIReF. CADTM. 20119

[18Banco de España. (31/03/2021). Nota informativa sobre la deuda según el Protocolo de Déficit Excesivo (PDE) de las Administraciones Públicas. Reclasificación de Sareb en el sector de Administraciones Públicas. https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=&ved=2ahUKEwj9jPy_zvWCAxUYTKQEHWcUDBQQFnoE

[19La PAH. (14/11/2023). [Comunicado] Miles de familias acabarán en la calle si el gobierno retira la moratoria antidesahucios el 31 de diciembre. https://afectadosporlahipoteca.com/2023/11/14/comunicado-miles-de-familias-acabaran-en-la-calle-si-el-gobierno-retira-la-moratoria-antidesahucios-el-31-de-diciembre/

Fátima Martín

est journaliste, membre du CADTM en Espagne. Elle est l’auteure, avec Jérôme Duval, du livre Construcción europea al servicio de los mercados financieros, Icaria editorial 2016. Elle développe le journal en ligne FemeninoRural.com.

Autres articles en français de Fátima Martín (37)

0 | 10 | 20 | 30

Traduction(s)