Femmes du Maroc à l’ère de la mondialisation

24 décembre 2020 par ATTAC/CADTM Maroc

Ce sont les fondements et les effets de la mondialisation Mondialisation (voir aussi Globalisation)
(extrait de F. Chesnais, 1997a)
Jusqu’à une date récente, il paraissait possible d’aborder l’analyse de la mondialisation en considérant celle-ci comme une étape nouvelle du processus d’internationalisation du capital, dont le grand groupe industriel transnational a été à la fois l’expression et l’un des agents les plus actifs.
Aujourd’hui, il n’est manifestement plus possible de s’en tenir là. La « mondialisation de l’économie » (Adda, 1996) ou, plus précisément la « mondialisation du capital » (Chesnais, 1994), doit être comprise comme étant plus - ou même tout autre chose - qu’une phase supplémentaire dans le processus d’internationalisation du capital engagé depuis plus d’un siècle. C’est à un mode de fonctionnement spécifique - et à plusieurs égards important, nouveau - du capitalisme mondial que nous avons affaire, dont il faudrait chercher à comprendre les ressorts et l’orientation, de façon à en faire la caractérisation.

Les points d’inflexion par rapport aux évolutions des principales économies, internes ou externes à l’OCDE, exigent d’être abordés comme un tout, en partant de l’hypothèse que vraisemblablement, ils font « système ». Pour ma part, j’estime qu’ils traduisent le fait qu’il y a eu - en se référant à la théorie de l’impérialisme qui fut élaborée au sein de l’aile gauche de la Deuxième Internationale voici bientôt un siècle -, passage dans le cadre du stade impérialiste à une phase différant fortement de celle qui a prédominé entre la fin de Seconde Guerre mondiale et le début des années 80. Je désigne celui-ci pour l’instant (avec l’espoir qu’on m’aidera à en trouver un meilleur au travers de la discussion et au besoin de la polémique) du nom un peu compliqué de « régime d’accumulation mondial à dominante financière ».

La différenciation et la hiérarchisation de l’économie-monde contemporaine de dimension planétaire résultent tant des opérations du capital concentré que des rapports de domination et de dépendance politiques entre États, dont le rôle ne s’est nullement réduit, même si la configuration et les mécanismes de cette domination se sont modifiés. La genèse du régime d’accumulation mondialisé à dominante financière relève autant de la politique que de l’économie. Ce n’est que dans la vulgate néo-libérale que l’État est « extérieur » au « marché ». Le triomphe actuel du « marché » n’aurait pu se faire sans les interventions politiques répétées des instances politiques des États capitalistes les plus puissants (en premier lieu, les membres du G7). Cette liberté que le capital industriel et plus encore le capital financier se valorisant sous la forme argent, ont retrouvée pour se déployer mondialement comme ils n’avaient pu le faire depuis 1914, tient bien sûr aussi de la force qu’il a recouvrée grâce à la longue période d’accumulation ininterrompue des « trente glorieuses » (l’une sinon la plus longue de toute l’histoire du capitalisme). Mais le capital n’aurait pas pu parvenir à ses fins sans le succès de la « révolution conservatrice » de la fin de la décennie 1970.
libérale sur les femmes marocaines, que nous avons essayé de mettre en lumière dans ce livre en examinant la réalité de la santé, de l’éducation et de l’emploi, notamment dans le secteur des ouvrières agricoles les effets de la féminisation de ce secteur sur la vie des femmes et sur la division sexuelle des rôles. Nous mettons également l’accent sur la participation des femmes aux luttes populaires, ainsi que sur la nature et les impacts du modèle de développement en vigueur pour les femmes.

Ce livre, publié par le Comité femmes de l’association ATTAC Maroc, est la continuation de la publication d’une étude sur le microcrédit au Maroc en mars 2017, et s’inscrit dans la devise de notre association « comprendre pour agir ». Notre objectif est de contribuer à comprendre les conditions en constant évolution dans lesquelles les luttes des femmes se déroulent et à avancer dans la tâche de construction d’un mouvement radical de femmes qui intègre les exigences de libération des femmes dans une perspective de libération globale contre le patriarcat et le capitalisme. Il s’adresse donc principalement à toutes les femmes impliquées dans cette tâche et ces luttes, à toutes les femmes, jeunes et vieilles, qui cherchent le chemin de leur émancipation, et à toutes celles qui luttent pour une société de liberté, de justice, d’égalité et de dignité.

Enfin, le Comité femmes d’ATTAC Maroc est profondément reconnaissant à tous-tes nos camarades de l’association et à tous ceux et celles qui ont contribué, de près ou de loin, à la publication de ce livre.


info document
(PDF -2.6 Mo)

ATTAC/CADTM Maroc

membre du réseau CADTM, l’Association pour la Taxation des Transactions en Aide aux Citoyens au Maroc (ATTAC Maroc) a été créée en 2000. ATTAC Maroc est membre du réseau international du Comité pour l’annulation de la dette du tiers monde (CADTM) depuis 2006 (devenu Comité pour l’abolition des dettes illégitimes depuis juin 2016). Nous comptons 11 groupes locaux au Maroc. ATTAC veut être un réseau aidant à l’appropriation par les acteurs engagés dans l’activité sociale, associative, syndicale et plus largement militante des enjeux de la mondialisation sur les problématiques de résistance sociale et citoyenne.
www.attacmaroc.org
http://arabic.cadtm.org/

Adresse : n°140, rue Cadi Bribri Akkari 10000. Rabat. Maroc
Email : attac.cadtm.maroc chez gmail.com
Site Web attacmaroc.org Tel 00 212 6 61 17 30 39


Autres articles en français de ATTAC/CADTM Maroc (117)

0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100

    AVP

  • Les Autres Voix de la Planète est le trimestriel édité par le CADTM, envoyé aux abonnés avec la dernière publication parue.

    RÉSEAU

  • Plusieurs membres du réseau réalisent un bulletin d'informations

Autres publications en français :

  • ReCommons Europe : L’impact sur le Sud des politiques européennes et les alternatives possibles
    14 août 2020 - ReCommons Europe
  • Le nouveau livre d’Eric Toussaint, Capitulation entre adultes, gratuitement en ligne !
    16 juin 2020 - CADTM
  • Les soins de santé en Belgique : De la privatisation à la socialisation ?
    9 juin 2020 - Gilles Grégoire
  • Capitulation entre adultes : Grèce 2015, une alternative était possible
    15 mars 2020 - Eric Toussaint
  • Cahier de revendications communes : Sur la dette et la nécessité d’un réel contrôle citoyen sur la finance au niveau européen
    2 mars 2020 - CADTM, Collectif