L’étreinte de la dette

Une ethnographie de l’endettement des milieux populaires de Vitoria, au sein et au-delà des favelas

9 juin 2023 par Timothée Narring


Photo : Timothée Narring

Cette thèse vise à analyser les effets de l’expansion du crédit sur les milieux populaires brésiliens. Elle repose sur l’ethnographie des circulations de dettes au sein et au-delà de trois favelas de Vitória (Espírito Santo). Pour la réaliser, j’ai habité dans trois familles et joué dans les équipes de football locales pendant 14 mois, répartis entre 2016 et 2021.



À l’inverse de l’époque de croissance et de création d’emplois qui contribue au boom du crédit de 2003 à 2014, la conjoncture économique se dégrade depuis la récession Récession Croissance négative de l’activité économique dans un pays ou une branche pendant au moins deux trimestres consécutifs. économique de 2015. Les familles sont confrontées à la baisse des revenus du travail, au poids croissant des dettes et des intérêts ainsi qu’à l’inflation Inflation Hausse cumulative de l’ensemble des prix (par exemple, une hausse du prix du pétrole, entraînant à terme un réajustement des salaires à la hausse, puis la hausse d’autres prix, etc.). L’inflation implique une perte de valeur de l’argent puisqu’au fil du temps, il faut un montant supérieur pour se procurer une marchandise donnée. Les politiques néolibérales cherchent en priorité à combattre l’inflation pour cette raison. des denrées alimentaires. Dans le même temps, les institutions financières enregistrent des profits élevés grâce au ciblage du crédit sur les milieux populaires qui l’utilisent pour financer les dépenses de logement, d’alimentation et de santé. Les contradictions entre la reproduction sociale des familles et l’accumulation financière s’intensifient donc au cours de cette période.

Comment l’exacerbation de ce paradoxe socio-reproductif (Fraser, 2020) peut-elle être atténuée ? Comment les familles parviennent-elles à « joindre les deux bouts » ? À quel point le train de la reproduction sociale des familles se contracte-t-il pour dégager toujours plus de quoi assurer la reproduction de l’économie financière ?

Face à ces questions, l’ethnographie met en évidence l’amplification des dépendances intergénérationnelles. Sous l’effet des politiques sociales et de crédit du début des années 2000 (Lavinas, 2017), les personnes âgées sont devenues les pourvoyeuses de revenus et de crédits d’un certain nombre de leurs enfants et de leurs petits-enfants. Pour compenser l’appauvrissement des familles, elles jonglent entre de multiples dettes et s’activent au sein et au-delà de la maison pour dégager des revenus supplémentaires, destinés au paiement des dettes. Ce travail de la dette Dette Dette multilatérale : Dette qui est due à la Banque mondiale, au FMI, aux banques de développement régionales comme la Banque africaine de développement, et à d’autres institutions multilatérales comme le Fonds européen de développement.
Dette privée : Emprunts contractés par des emprunteurs privés quel que soit le prêteur.
Dette publique : Ensemble des emprunts contractés par des emprunteurs publics.
est polarisé chez les femmes (Guérin, 2022), notamment les grands-mères.

Pour « tenir », les familles mobilisent également des stratégies de temporisation du paiement des dettes. L’ethnographie souligne la capacité des débiteurs à jouer sur le temps en retardant le paiement des dettes domestiques. Elle explore aussi les foires de renégociation des dettes au cours desquelles débiteurs et créditeurs s’accordent sur le rééchelonnement des dettes, impayables en l’état actuel. De cette manière, les débiteurs réintègrent, à moyen terme, le gouvernement par la dette (Lazzarato, 2012).


L’étreinte de la dette

Timothée Narring

Né en 1992, Timothée Narring est sociologue et ethnographe au sein du Cessma (Université Paris cité). Ses recherches explorent les liens entre l’endettement et la reproduction sociale des classes populaires au Brésil. En 2022, Timothée a achevé la thèse suivante : "L’étreinte de la dette. Une ethnographie de l’endettement des milieux populaires de Vitoria : au sein et au-delà des favelas de Vitoria (Brésil).

https://theconversation.com/profiles/timothee-narring-1434498

Autres articles en français de Timothée Narring (2)