Le CADTM se réjouit du succès de la mobilisation unitaire anti fasciste à Athènes du 7 octobre 2020 et de la condamnation du parti néonazi Aube Dorée

7 octobre par CADTM International


Le CADTM salue le succès de la mobilisation unitaire anti-fasciste à Athènes de ce mercredi 7 octobre ainsi que la décision de la cour pénale d’Athènes de qualifier le parti néonazi Aube dorée « d’organisation criminelle ».

C’est dans la rue que le combat a été mené contre le groupuscule néonazi Aube Dorée, responsable des violences parfois mortelles commises depuis des années contre des personnes sans-papiers et des militant-e-s de la gauche radicale. Ce combat du mouvement anti-fasciste grec contre les violences néonazies a conduit à une victoire historique, une victoire pour la Grèce mais aussi pour l’ensemble des peuples d’Europe.

(Photo credit : Anna Muchin)

La Cour pénale a tranché, les dirigeants du parti ont été condamnés. Il s’agit des membres du « Conseil politique » du parti, ainsi que de ses représentants au parlement. D’autres inculpés ont été condamnés pour leur appartenance à l’organisation mais aussi pour les violences (meurtre de Pavlos Fyssas, attaque violente contre des pêcheurs égyptiens, attaques contre des membres du syndicat PAME). Le chef du parti, Nikos Michaloliakos, et celui qui en a été le numéro 2 pendant des années, Ilias Kasidiaris, tous deux admirateurs du national-socialisme, ont été reconnus coupables. À l’annonce de cette décision, la foule explosait de joie.

(Photo credit : Anna Muchin)

Javied Aslam, un pakistanais anti-néonazi, avait réussi à récolter des milliers de témoignages des agressions d’Aube Dorée notamment entre 2010 et 2013. Pourtant, ces témoignages ont été ignorés pendant des années, notamment par les commissariats et administrations « compétentes » alors que les agissements du groupuscule étaient connus de tous.

(Photo credit : Anna Muchin)

Aujourd’hui le silence s’est enfin brisé.

Selon le site rapportsdeforce.fr : "Un rassemblement antifasciste énorme, boulevard Alexandras devant le tribunal d’Athènes. Ce mercredi 7 octobre, des milliers (jusqu’à 20 000 selon certaines sources) de militants de gauche, d’extrême gauche et anarchistes sont venus attendre le verdict du procès d’Aube dorée, le parti néonazi entré au parlement en 2012 à la faveur de la crise grecque. Un parti mis en accusation après le meurtre par un de ses membres en 2013 de Pavlos Fyssas, un rappeur antifasciste. Mais aussi après les tentatives de meurtre perpétrées à l’encontre de deux pêcheurs égyptiens. A savoir, trois des exactions et violences les plus connues d’Aube Dorée.

Cinq années de procédure, 400 audiences, 68 accusés, 154 témoins, 129 avocats, pour un procès hors norme. Et de premiers verdicts qui tombent. Le parti est considéré par la cour d’Athènes comme une organisation criminelle, ce qui ouvre la voie à d’autres condamnations. Notamment celle de Nikos Michaloliakos, le chef négationniste d’Aube dorée. Celui-ci est reconnu coupable de « direction d’une organisation criminelle ». Mais aussi celle de Yorgos Roupakias, le meurtrier de Pavlos Fyssas. Les peines n’ont pas encore été prononcées ce midi, mais elles seront probablement lourdes. Au même moment, la police dispersait à coup de gaz lacrymogènes et de canons à eau les manifestants rassemblés devant le tribunal."

Les membres du CADTM ont participé activement au mouvement de solidarité internationale qui demandait à la justice grecque de condamner Aube Dorée notamment en soutenant l’appel « Ils ne sont pas innocents » https://www.cadtm.org/Grece-Proces-d-Aube-doree-Ils-ne-sont-pas-innocents.

Rappelons que Mamadou Bah, membre du CADTM avait été brutalement agressé par un commando d’Aube Dorée en 2013 dans les rues d’Athènes et avait dû chercher refuge en Belgique voir https://cadtm.org/Droit-d-asile-pour-Mamadou-Bah et https://www.cadtm.org/Victoire-Mamadou-Bah-obtient-le




Merci à Anna Muchin pour son reportage photographique.

Autres articles en français de CADTM International (59)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50