Le fonds vautour le plus agressif du monde, Elliott, est déjà à la manœuvre dans quatre hôpitaux publics de Madrid

17 janvier 2023 par Fátima Martín


Source : AMYTS (https://corporativa.amyts.es/)

Elliott, le fonds vautour le plus agressif du monde, qui a fondu sur l’Argentine et se délecte des dettes publiques et privées à travers le monde, est déjà à la manœuvre dans quatre hôpitaux publics de Madrid : les hôpitaux universitaires Fundación Jiménez Díaz (FJD), Rey Juan Carlos (Móstoles), Infanta Elena (Valdemoro) et General de Villalba  [1]. Comment en est-on arrivé là ?



Il se fait que ces quatre établissements publics madrilènes, ainsi que plus de deux cents centres de soins, qui représentent près de 8 000 lits et emploient plus de 40 000 personnes, font partie des actifs Actif
Actifs
En général, le terme « actif » fait référence à un bien qui possède une valeur réalisable, ou qui peut générer des revenus. Dans le cas contraire, on parle de « passif », c’est-à-dire la partie du bilan composé des ressources dont dispose une entreprise (les capitaux propres apportés par les associés, les provisions pour risques et charges ainsi que les dettes).
gérés par le réseau de santé privé le plus important d’Espagne, Quirónsalud, filiale du géant allemand Fresenius. En octobre dernier, on a appris que le fonds vautour Fonds vautour
Fonds vautours
Fonds d’investissement qui achètent sur le marché secondaire (la brocante de la dette) des titres de dette de pays qui connaissent des difficultés financières. Ils les obtiennent à un montant très inférieur à leur valeur nominale, en les achetant à d’autres investisseurs qui préfèrent s’en débarrasser à moindre coût, quitte à essuyer une perte, de peur que le pays en question se place en défaut de paiement. Les fonds vautours réclament ensuite le paiement intégral de la dette qu’ils viennent d’acquérir, allant jusqu’à attaquer le pays débiteur devant des tribunaux qui privilégient les intérêts des investisseurs, typiquement les tribunaux américains et britanniques.
Elliott Investment Management avait pris une participation minoritaire dans Fresenius  [2].

Fresenius, un des plus grands groupes européens du secteur de la santé, compte quatre grandes branches : Medical Care Care Le concept de « care work » (travail de soin) fait référence à un ensemble de pratiques matérielles et psychologiques destinées à apporter une réponse concrète aux besoins des autres et d’une communauté (dont des écosystèmes). On préfère le concept de care à celui de travail « domestique » ou de « reproduction » car il intègre les dimensions émotionnelles et psychologiques (charge mentale, affection, soutien), et il ne se limite pas aux aspects « privés » et gratuit en englobant également les activités rémunérées nécessaires à la reproduction de la vie humaine. (dialyses), Kabi (biopharmacie), Vamed (construction et gestion d’établissements de santé) et Fresenius Helios, la filiale hospitalière à laquelle appartiennent Quirónsalud et les cliniques de procréation assistée Eugin. Fresenius a terminé l’année 2021 avec un chiffre d’affaires de 37,5 milliards d’euros, en hausse de 3 % par rapport à 2020. Son bénéfice net a augmenté de 8 % pour atteindre 1,8 milliard d’euros.

Très récemment, le magazine Cinco Días a publié une tribune de Reuters Breakingviews riche d’enseignements, dans laquelle le nouveau directeur général de Fresenius, Michael Sen, se voyait conseiller, comme meilleur remède au mal de la société mère de Quirónsalud, de dépecer l’éléphant : « Commencer à céder des parties pourrait être un moyen de récompenser les investisseurs et de tenir à distance le très actif Elliott », y était-il suggéré  [3].

Lorsque Esperanza Aguirre [4] était aux manettes, la gestion d’hôpitaux publics a été cédée à Capio pour une durée moyenne de 30 ans ! Parmi les clauses de résiliation figurent des « motifs d’intérêt public »

La santé publique madrilène : de la mouette [5] du PP au vautour de Elliott

Comment se fait-il que des hôpitaux publics de la Communauté de Madrid se retrouvent pris dans les serres d’un vautour comme Elliott ? Pour le comprendre, il faut remonter la piste des spéculateurs de tout poil qui se sont cédé des pans du secteur de la santé madrilène les uns aux autres, toujours sous des gouvernements du Parti populaire (PP), depuis Esperanza Aguirre et son entourage [6] jusqu’à la présidente actuelle Isabel Díaz Ayuso [7], qui a débuté sa carrière politique fulgurante comme community manager. Dans ses efforts pour réussir, elle a été jusqu’à proposer de sortir promener Pecas, le toutou de la chef Esperanza Aguirre, sur Twitter  [8]. De fait, c’est quand Aguirre était aux manettes que la Communauté de Madrid a cédé à Capio la gestion de ces hôpitaux (à l’exception de la FJD, qui est un cas particulier) pour 30 ans en moyenne ! Les contrats originaux, qui peuvent être consultés ici  [9], comprennent une série de « clauses de résolution du contrat », comme, par exemple « pour motifs d’intérêt public ».

Pour éviter d’être poursuivi pour avoir enfreint la loi états-unienne contre les pratiques de corruption, Fresenius a payé une amende de plus de 200 millions d’euros

Capio, qui, d’après El Plural, est allé jusqu’à envoyer en interne une note qui niait que des dirigeants du PP tels que Rodrigo Rato, Esperanza Aguirre, María Dolores del Cospedal ou son mari, Ignacio López del Hierro, avaient des liens avec l’entreprise [10], est devenu IDC Salud. Contrôlé par le fonds de capital-risque CVC, IDC Salud (anciennement Capio) a fusionné avec Quirón en 2014  [11]. Deux ans plus tard, Fresenius a bâfré Quirón pour 5,76 milliards d’euros, devenant ainsi un des plus grands conglomérats dans le secteur de la santé en Europe  [12]. Cette série de faits apparemment anodins a fini par nous enfoncer dans le bourbier actuel. Bourbier où barbotent sans vergogne les partenaires d’Aguirre, dont certains, comme Francisco Granados ou Ignacio González, ont continué à coasser, mais à l’ombre  [13]. C’est ainsi que la santé publique madrilène est passée de la mouette du PP au vautour d’Elliott.

Dans un rapport de 2019, la SEC révélait qu’entre 2007 et 2014, la branche dialyses de Fresenius, Medical Care, avait versé des pots-de-vin à des médecins d’établissements publics espagnols

Fresenius, dans le viseur de la justice états-unienne

Fresenius, de son côté, s’est retrouvé dans le viseur de la justice états-unienne. Dans un rapport de 2019, la SEC révélait qu’entre 2007 et 2014, la branche dialyses de Fresenius, Medical Care, avait versé des pots-de-vin à des médecins d’établissements publics espagnols. Au cours de l’enquête du Département de la justice états-unien, Fresenius a reconnu qu’il avait reçu à l’avance des informations concernant les caractéristiques d’appels d’offres publics auxquels il concourait et qu’il entendait influencer certains médecins ou fonctionnaires pour modifier des aspects des appels d’offres avant qu’ils ne soient publiés. D’après El Economista, l’entreprise a admis avoir eu de telles pratiques dans 17 pays, dont l’Espagne. Afin d’éviter des poursuites pour violation de la Loi états-unienne contre les pratiques de corruption, elle a payé une amende d’un peu plus de 200 millions d’euros  [14].

D’après la Cour des comptes, la dette Dette Dette multilatérale : Dette qui est due à la Banque mondiale, au FMI, aux banques de développement régionales comme la Banque africaine de développement, et à d’autres institutions multilatérales comme le Fonds européen de développement.
Dette privée : Emprunts contractés par des emprunteurs privés quel que soit le prêteur.
Dette publique : Ensemble des emprunts contractés par des emprunteurs publics.
accumulée entre 2015 et 2018 par les hôpitaux dépendant de Fresenius est estimée à quelque 600 millions d’euros

Le collectif Audita Sanidad, qui a consciencieusement analysé les pratiques dans le secteur de la santé madrilène  [15] a relevé des surcoûts dans le financement de la Fondation Jiménez Díaz (FJD). Les analyses du collectif montrent que la Cour des comptes de la Communauté de Madrid elle-même a reconnu dans son rapport d’audit en 2015 que le même traitement coûtait jusqu’à 6 fois plus cher à la FJD que dans un hôpital public, pour un surcoût total de 73 millions d’euros. Toujours d’après la Cour des comptes, la dette accumulée entre 2015 et 2018 par les hôpitaux dépendant de Fresenius (dont la FJD) est estimée à quelque 600 millions d’euros. De plus, Audita Sanidad pointe du doigt dans ses recherches que Medical Care (services de dialyse) et Kabi (produits de santé pour hôpitaux), deux branches de Fresenius, sont aussi des fournisseuses du Ministère régional de la santé de la Communauté de Madrid.

Au mois de novembre dernier, la Commission européenne et la Intervención General de la Administración del Estado (IGAE) ont obligé la Communauté de Madrid à reconnaître une dette de 900 millions d’euros accumulée par les hôpitaux publics soumis à la gestion privée, mais le Gouvernement d’Isabel Díaz-Ayuso n’a pour l’instant pas répondu, nous informe nuevatribuna.es.

Le vautour Elliott lui-même bavasse sur Twitter et se fait du fric rapidement avec l’AC Milan

Quant au fonds vautour Elliott Investment Management, qualifié pudiquement d’« opportuniste » dans la presse économique, il est connu pour être extrêmement actif là où il investit, c’est-à-dire qu’il ne se contente pas de devenir un membre passif Passif Partie du bilan composé des ressources dont dispose une entreprise (capitaux propres apportés par les associés, provisions pour risques et charges, dettes). de l’actionnariat, mais au contraire qu’il entend peser sur ses orientations pour favoriser ses intérêts.

Elliott est le deuxième prénom de Paul Singer, le spéculateur vautour par excellence. Au tableau de chasse de ce charognard figure la dette publique de pays comme l’Argentine, le Pérou ou la République du Congo  [16]. Il pratique également l’usure avec des entreprises privées en difficulté, desquelles il exige ensuite d’être payé en passant par les tribunaux. Ce même Singer bavasse sur Twitter, se fait un maximum de fric avec l’AC Milan ou distille son venin dans Bayer-Monsanto  [17].

En Espagne, Paul Singer a mis le grappin sur les créances Créances Créances : Somme d’argent qu’une personne (le créancier) a le droit d’exiger d’une autre personne (le débiteur). douteuses de Bankia, banque sauvée avec de l’argent public, et de Santander, sur la plateforme de recouvrement de dettes Gesif, sur le gérant d’autoroutes payantes Abertis, sur la multinationale d’infrastructures, d’énergie et d’eau Abengoa  [18], sur les parcs d’attractions Parques Reunidos, et il a même eu en ligne de mire nul autre que l’ancien opérateur public Telefónica [19].

Singer perd son bras de fer contre la loi belge visant les fonds vautours

Rappelons que les fonds vautours sont des sociétés privées qui achètent la dette d’États en difficulté à un prix très inférieur à sa valeur initiale et réclament ensuite le paiement intégral du montant initial, augmenté des intérêts et de pénalités. Elles font leur beurre sur la détresse financière des pays et enregistrent des bénéfices qui représentent en moyenne entre 3 et 20 fois leur investissement, soit des rendements de 300 % à 2 000 %.

Pour mettre un terme à ces pratiques spéculatives, le Parlement fédéral belge a légiféré en 2015 avec l’objectif d’empêcher que les fonds vautours reçoivent en Belgique plus que ce qu’ils ont réellement payé pour racheter la dette du pays attaqué, même s’ils obtiennent un jugement en leur faveur à l’étranger. NML Capital Ltd., propriété de Paul Singer, a intenté un recours contre cette loi belge visant les fonds vautours.

Le 31 mai 2018, la Cour constitutionnelle belge a rejeté le recours de NML Capital Ltd., qui demandait l’annulation de la loi adoptée le 12 juillet 2015 « relative à la lutte contre les activités des fonds vautours », protégeant ainsi cette loi unique au monde. Cela représente une victoire pour les peuples du monde contre un acteur vorace de la finance déréglementée  [20].

Le CADTM, associé au CNCD, est intervenu devant la Cour constitutionnelle et a obtenu qu’elle rejette le recours de NML Capital Ltd. et confirme la validité de la loi de 2015

Dans son article « Pourquoi les élites du Sud global sont favorables à l’endettement, comment les créanciers ont réussi à marquer des points, et comment une riposte est en cours », Éric Toussaint, porte-parole du CADTM international, rappelle que « [c]ette loi a été mise en cause devant la Cour constitutionnelle de Belgique par un des principaux fonds vautours de la planète, NML Capital Ltd. de Paul Singer, un magnat étasunien. Le CADTM associé au CNCD est intervenu en justice et a obtenu que la Cour constitutionnelle de la Belgique déboute la plainte de NML Capital Ltd. et confirme la validité de la loi de 2015 » (https://www.cadtm.org/La-ley-belga-contra-los-fondos-buitre et, entre autres pages web, https://www.agorarsc.org/mas-avances-frente-a-los-fondos-buitre/). 

La Cour a considéré que la loi était « non discriminatoire, respectueuse des engagements européens et internationaux de la Belgique et ne violait aucun droit constitutionnel »

Pour sa part, l’universitaire Giselle Datz, dans l’ouvrage Sovereign Debt Diplomacies : Rethinking Sovereign Debt from Colonial Empires to Hegemony de Pierre Pénet et Juan Flores Zendejas, écrit à ce sujet :

« Enfin, le 31 mai 2018, la Cour constitutionnelle belge a mis un terme aux revendications de NML Capital selon lesquelles la loi belge de 2015 était inconstitutionnelle. Au contraire, la Cour a considéré que la loi était “non discriminatoire, respectueuse des engagements européens et internationaux de la Belgique et ne violait aucun droit constitutionnel”  ».

Elle ajoute : « Il s’agit d’une victoire pour le public qui soutient la loi et, en particulier, pour les ONG qui se sont jointes à l’État belge pour soutenir la loi : la coalition belge des ONG de développement francophones, CNCD-11.11.11, son organisation sœur flamande 11.11.11, et le Comité pour l’abolition de la
dette illégitime (CADTM) » (p. 273).

La lutte contre la spéculation Spéculation Opération consistant à prendre position sur un marché, souvent à contre-courant, dans l’espoir de dégager un profit.
Activité consistant à rechercher des gains sous forme de plus-value en pariant sur la valeur future des biens et des actifs financiers ou monétaires. La spéculation génère un divorce entre la sphère financière et la sphère productive. Les marchés des changes constituent le principal lieu de spéculation.
sur les dettes publiques, mais aussi privées, sur laquelle prospèrent les fonds vautours, a gagné le Parlement européen, qui, dans sa résolution du 17 avril 2018, a demandé aux États Membres de l’Union d’adopter des lois contre la spéculation des fonds vautours sur la base de la législation belge  [21].

Madrid se lève pour défendre la santé publique

Cela remonte à 2018. Aujourd’hui, cinq ans plus tard et à la faveur de la pandémie, les pouvoirs publics européens, nationaux, régionaux et locaux n’ont non seulement pas arrêté les vautours comme Singer dans leur élan, mais ils leur ont donné des ailes. Tant et si bien que les vautours sont entrés sans aucun scrupule dans le système européen de la santé et qu’ils gèrent désormais quatre hôpitaux de la Communauté de Madrid, hôpitaux dont le personnel ainsi que les habitants des quartiers concernés sont sur le pied de guerre, justement pour défendre la dignité d’une santé publique malade de privatisation.

Le ras-le-bol des Madrilènes face à la manière dont leur santé est gérée a été mis en évidence le 13 novembre dernier, alors que 670 000 personnes selon les organisateurs et organisatrices, 200 000 selon la Delegación del Gobierno, sont sorties dans la rue pour défendre un service public de santé de qualité. Dans leur manifeste, les organisateurs et organisatrices ont indiqué que le Ministère de la santé « renforce le modèle de collaboration public-privé », qui signifie que « sur les montants inscrits au budget de la santé publique à Madrid, la moitié termine dans les poches du secteur privé ».

Cette mobilisation massive, convoquée initialement par des associations de quartier et à laquelle ont participé les personnels de santé et les collectifs de défense de la santé publique pour finalement concerner tou.te.s les citoyen.ne.s [22], a été suivie par une grève indéfinie des médecins urgentistes, des occupations et d’autres mobilisations. Après la trêve de Noël, la Vague blanche se lèvera de nouveau  [23].


Traduit de l’espagnol par Stéphanie Jacquemont

Notes

[1La red asistencial más amplia. (consulté le 29/12/2022) Quirónsalud. Voir : https://www.quironsalud.es/es/red-centros

[2Elliott adquiere una participación minoritaria en Fresenius y Eugin. (20/10/2022) PlantaDoce. https://www.plantadoce.com/empresa/elliott-adquiere-una-participacion-minoritaria-en-fresenius-y-eugin.html

[3Disgregarse es la mejor cura para el dolor de la matriz de Quirónsalud. (09/12/2022). CincoDías. https://cincodias.elpais.com/cincodias/2022/12/08/opinion/1670506272_472771.html

[4Esperanza Aguirre y Gil de Biedma (Madrid, 1952) : Diplômée en droit, est une femme politique espagnole du Parti populaire (PP), un parti conservateur. Se décrivant comme « libérale », elle a été ministre de l’éducation et de la culture entre 1996 et 1999, présidente du Sénat entre 1999 et 2002 et présidente de la Communauté de Madrid entre 2003 et 2012. Elle a également été présidente du PP de la Communauté de Madrid entre 2004 et 2016.

[5Une mouette est représentée dans le logo du Partido Popular (PP, parti populaire). (N.d.T.)

[6Devant les multiples accusations de corruption visant ses proches, Esperanza Aguirre s’était défendue en disant que sur les quelque 500 personnes qu’elle avait nommées à des hauts postes, seules deux avaient mal tourné. Les cas de corruption semblent néanmoins concerner plus de deux personnes dans l’entourage de l’ancienne présidente de la Communauté de Madrid (voir par exemple : https://www-eldiario-es.translate.goog/politica/ranas-esperanza-aguirre-multiplican_1_3457425.html?_x_tr_sl=es&_x_tr_tl=fr&_x_tr_hl=fr&_x_tr_pto=sc) (N.d.T.)

[7Isabel Natividad Díaz Ayuso (Madrid, 1978) : diplômée en journalisme, elle est une femme politique espagnole du Parti populaire (PP) conservateur, présidente de la Communauté de Madrid depuis août 2019 et présidente du PP de la Communauté de Madrid depuis mai 2022.

[8Hergar, P. (09/05/2021). Ayuso aclaró en ‘Salvados’ qué hay de real en que llevó el Twitter del perro de Esperanza Aguirre, Pecas. elDiario.es. https://vertele.eldiario.es/noticias/ayuso-real-twitter-perro-esperanza-aguirre-pecas_1_7915992.html

[9Control y seguimiento de hospitales concesionados. (consulté le 30/12/2022). Comunidad de Madrid. Voir : https://www.comunidad.madrid/servicios/salud/control-seguimiento-hospitales-concesionados

[10ARPLURAL. (28/11/2012). Capio, empresa dedicada a la gestión de hospitales, se ve obligada a negar que dirigentes del PP sean accionistas. Elplural.com. https://www.elplural.com/politica/capio-empresa-dedicada-a-la-gestion-de-hospitales-se-ve-obligada-a-negar-que-dirigentes-del-pp-sean-accionistas_55250102

[11Hernanz, C. (17/06/2014). Capio se fusiona con Quirón para crear el nuevo gigante español de la sanidad privada. ElConfidencial.com. https://www.elconfidencial.com/empresas/2014-06-17/idc-salud-capio-se-fusiona-con-quiron-para-crear-el-gigante-espanol-en-sanidad-privada_147595/

[12AGENCIAS. (06/09/2016). El grupo sanitario alemán Fresenius Helios compra Quirónsalud por 5.760 millones de euros. RTVE.es. https://www.rtve.es/noticias/20160906/grupo-sanitario-aleman-fresenius-helios-compra-quironsalud-5760-millones-euros/1395600.shtml

[13Castro, I. Y Caballero, F. (19/04/2017). Las “ranas” de Esperanza Aguirre se multiplican. elDiario.es. https://www.eldiario.es/politica/ranas-esperanza-aguirre-multiplican_1_3457425.html

[14Vigario, A. (25/05/2019). Así pagó sobornos a médicos españoles la compañía de diálisis Fresenius : 340.000 euros, viajes y curso de inglés. elEconomista.es. https://www.eleconomista.es/empresas-finanzas/noticias/9899552/05/19/Asi-pago-sobornos-a-medicos-espanoles-la-compania-de-dialisis-Fresenius-340000-euros-viajes-y-curso-de-ingles.html

[15García, I. (03/02/2022). Fresenius, el gigante sanitario alemán con un lucrativo negocio en Madrid. nuevatribuna.es. https://www.nuevatribuna.es/articulo/actualidad/fresenius-gigante-sanitario-lucrativo-negocio-madrid/20220203191002195134.html

[16Los fondos buitre que acorralan Argentina también van a por ti (05/07/2014) Diagonal Voir : https://www.diagonalperiodico.net/global/23371-fondos-buitre-acorralan-argentina-tambien-van-por-ti.html

[17Mcloughlin, M. (04/03/2020). El millonario que intentó colarse en Telefónica y ahora busca decapitar Twitter. El Confidencial. https://www.elconfidencial.com/tecnologia/2020-03-04/paul-elliot-telefonica-twitter-fondo-inversion_2479536/

[18Ugalde, R. (26/06/2014). Abengoa recurrió al ‘buitre’ Elliott para que le financiara en medio de sus salidas al Nasdaq. El Confidencial. https://www.elconfidencial.com/mercados/inversion/2014-06-26/abengoa-recurrio-al-fondo-elliot-para-que-le-financiara-en-medio-de-sus-salidas-al-nasdaq_151779/

[19FR. (23/11/2019). Piénsalo antes de ir al Parque de Atracciones, al Warner o al zoo : Entra en juego Elliott, el fondo buitre más agresivo del mundo. FemeninoRural.com. https://www.femeninorural.com/piensalo-antes-de-ir-al-parque-de-atracciones-al-warner-o-al-zoo-entra-en-juego-elliott-el-fondo-buitre-mas-agresivo-del-mundo/

[20La Cour constitutionnelle belge rend son verdict : Victoire totale contre le fonds vautour NML Capital cadtm.org (01/06/2018) Voir : https://www.cadtm.org/La-Cour-constitutionnelle-belge-rend-son-verdict-Victoire-totale-contre-le

[21Résolution du Parlement européen du 17 avril 2108 sur l’amélioration de la viabilité de la dette des pays en développement. http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//NONSGML+TA+P8-TA-2018-0104+0+DOC+PDF+V0//FR

[22San José, C. (21/11/2022). Madrid se levantó masivamente contra el desmantelamiento de la sanidad pública. CADTM.org. https://www.cadtm.org/Madrid-se-levanto-masivamente-contra-el-desmantelamiento-de-la-sanidad-publica

[23ACTUALIDAD. La huelga en Atención Primaria se suspende temporalmente hasta el 11 de enero tras una “reformulación” de posturas. (23/12/2022). AMYTS. https://corporativa.amyts.es/noticias/noticia/?slug=actualidad-la-huelga-en-atencion-primaria-se-suspende-temporalmente-hasta-el-11-de-enero-tras-una-%C2%ABreformulacion%C2%BB-de-posturas

Fátima Martín

est journaliste, membre du CADTM en Espagne. Elle est l’auteure, avec Jérôme Duval, du livre Construcción europea al servicio de los mercados financieros, Icaria editorial 2016. Elle développe le journal en ligne FemeninoRural.com.

Autres articles en français de Fátima Martín (38)

0 | 10 | 20 | 30

Traduction(s)