16 février

Katmandou, Nepal

Nouvelle crise internationale de la dette

Où ? 16 février 2024, 09h00 - 11h30 (heure népalaise)
Quand ? Forum social mondial au Népal

Une nouvelle crise de la dette Dette Dette multilatérale : Dette qui est due à la Banque mondiale, au FMI, aux banques de développement régionales comme la Banque africaine de développement, et à d’autres institutions multilatérales comme le Fonds européen de développement.
Dette privée : Emprunts contractés par des emprunteurs privés quel que soit le prêteur.
Dette publique : Ensemble des emprunts contractés par des emprunteurs publics.
touche une série de pays du Sud, que ce soit en Asie du Sud (Sri Lanka, Pakistan, Bangladesh, etc.), en Afrique subsaharienne (Ghana, Zambie, etc.), en Afrique du Nord (Tunisie, Egypte, etc.), au Moyen-Orient (Liban, etc.), en Amérique latine (Argentine) ou dans les Caraïbes (Porto Rico, Cuba, etc.). Certains de ces pays ont fait défaut sur leurs dettes.

La crise est causée par une succession de chocs externes qui affectent gravement les économies du Sud. Ces chocs externes sont le résultat d’actions Action
Actions
Valeur mobilière émise par une société par actions. Ce titre représente une fraction du capital social. Il donne au titulaire (l’actionnaire) le droit notamment de recevoir une part des bénéfices distribués (le dividende) et de participer aux assemblées générales.
et d’événements provenant des pays impérialistes du Nord (hausse des taux d’intérêt Taux d'intérêt Quand A prête de l’argent à B, B rembourse le montant prêté par A (le capital), mais aussi une somme supplémentaire appelée intérêt, afin que A ait intérêt à effectuer cette opération financière. Le taux d’intérêt plus ou moins élevé sert à déterminer l’importance des intérêts.
Prenons un exemple très simple. Si A emprunte 100 millions de dollars sur 10 ans à un taux d’intérêt fixe de 5 %, il va rembourser la première année un dixième du capital emprunté initialement (10 millions de dollars) et 5 % du capital dû, soit 5 millions de dollars, donc en tout 15 millions de dollars. La seconde année, il rembourse encore un dixième du capital initial, mais les 5 % ne portent plus que sur 90 millions de dollars restants dus, soit 4,5 millions de dollars, donc en tout 14,5 millions de dollars. Et ainsi de suite jusqu’à la dixième année où il rembourse les derniers 10 millions de dollars, et 5 % de ces 10 millions de dollars restants, soit 0,5 millions de dollars, donc en tout 10,5 millions de dollars. Sur 10 ans, le remboursement total s’élèvera à 127,5 millions de dollars. En général, le remboursement du capital ne se fait pas en tranches égales. Les premières années, le remboursement porte surtout sur les intérêts, et la part du capital remboursé croît au fil des ans. Ainsi, en cas d’arrêt des remboursements, le capital restant dû est plus élevé…
Le taux d’intérêt nominal est le taux auquel l’emprunt est contracté. Le taux d’intérêt réel est le taux nominal diminué du taux d’inflation.
décidée par les banques centrales d’Amérique du Nord et d’Europe occidentale ; augmentation du prix des denrées alimentaires, du carburant et des engrais suite à l’invasion de l’Ukraine, etc.) Les politiques du FMI FMI
Fonds monétaire international
Le FMI a été créé en 1944 à Bretton Woods (avec la Banque mondiale, son institution jumelle). Son but était de stabiliser le système financier international en réglementant la circulation des capitaux.

À ce jour, 190 pays en sont membres (les mêmes qu’à la Banque mondiale).

Cliquez pour plus de détails.
n’ont pas changé, pas plus que celles de la Banque mondiale Banque mondiale
BM
La Banque mondiale regroupe deux organisations, la BIRD (Banque internationale pour la reconstruction et le développement) et l’AID (Association internationale de développement). La Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) a été créée en juillet 1944 à Bretton Woods (États-Unis), à l’initiative de 45 pays réunis pour la première Conférence monétaire et financière des Nations unies.

En 2022, 189 pays en sont membres.

Cliquez pour plus de détails.
. Et comme de nombreux pays du Sud viennent de contracter des prêts auprès du FMI, ils doivent encore plus appliquer des politiques néolibérales antipopulaires.

Intervenant·es :

Sushovan Dhar, CADTM Inde, membre du secrétariat international du FSM et de l’Asia Pacific Social Forum

Eric Toussaint, porte-parole international du CADTM, membre du Conseil scientifique d’ATTAC France, membre du Conseil international du FSM depuis sa fondation en 2001

Balasingham Skanthakumar, de l’Association des chercheurs en sciences sociales du Sri Lanka et du réseau Asie du Sud du CADTM

Amali Wedagedara, activiste et chercheur spécialisé dans la dette agraire et le développement, Sri Lanka

Abdul Khaliq, personne de contact CADTM-Pakistan et directeur exécutif de l’Institut pour la justice sociale et économique, Pakistan

David Otieno, Ligue paysanne kenyane, CADTM Afrique de l’Est, Kenya

Solange Kone, Marche mondiale des femmes, CADTM Afrique de l’Ouest, Côte d’Ivoire


Traduction(s)

À venir