Travail et féminisme - Chroniques d’un conflit stratégique

15 février par Noëmie Cravatte


Longtemps, la pensée dominante du féminisme a visé l’émancipation des femmes par le « travail ». Mais de quel travail parle-t-on ? En réalité, d’une partie bien limitée de celui-ci : le salariat. Mon but est ici d’interroger cette stratégie qui non seulement renforce le capitalisme, mais accentue également l’exploitation des femmes puisque le travail rémunéré n’a, dans la plupart des cas, fait que s’ajouter au travail gratuit de reproduction (la fameuse « double journée »). C’est à partir de cette perspective du travail de reproduction que je voudrais questionner les stratégies et revendications féministes.




Source : Barricade

Noëmie Cravatte

militante au CADTM Belgique