Une étude des questions clés de la protestation au XXIe siècle

27 février par Isabel Ortiz , Hernán Cortés , Mohamed Berrada , Sara Burke




Le début du XXIe siècle a vu le monde secoué par des protestations, du Printemps arabe aux Gilets jaunes, du mouvement Occupy aux soulèvements sociaux en Amérique latine. Il y a des périodes dans l’histoire où un grand nombre de personnes se sont rebellées contre la situation actuelle, exigeant des changements, comme en 1848, en 1917 et en 1968. Aujourd’hui, nous vivons une nouvelle période d’indignation et de mécontentement, qui a déjà donné lieu à certaines des plus grandes manifestations de l’histoire mondiale.

Cet ouvrage analyse près de trois mille manifestations qui se sont déroulées entre 2006 et 2020 dans 101 pays représentant plus de 93 % de la population mondiale. L’étude se concentre sur les principales revendications à l’origine des manifestations mondiales, telles que la démocratie réelle, l’emploi, les services publics, la protection sociale, les droits civils, la justice mondiale, ainsi que la lutte contre l’austérité et la corruption. Elle analyse également les participants à chaque manifestation, les méthodes de protestation utilisées, l’opposition des manifestants, les résultats obtenus, la répression éventuelle des manifestations et les tendances telles que l’inégalité et la montée des protestations des femmes et de la droite radicale. L’ouvrage conclut que les revendications des manifestants dans la plupart des manifestations étudiées sont pleinement conformes aux droits de l’homme et aux objectifs de développement des Nations unies convenus au niveau international. Il appelle les décideurs politiques à écouter ces demandes et à agir en conséquence.

Il s’agit d’un ouvrage en libre accès qui peut être téléchargé gratuitement ici (en anglais), ainsi que des résumés en allemand, anglais, arabe, chinois, espagnol, français, portugais et russe.

Un site web d’accompagnement permettant d’approfondir les protestations est disponible ici(en anglais).


Isabel Ortiz

is Director of the Global Social Justice Program at the Initiative for Policy Dialogue, Columbia University, and former director of the International Labour Organization (ILO) and UNICEF.

Autres articles en français de Isabel Ortiz (1)