printer printer Cliquer sur l'icône verte à droite
Rencontres d’automne du CADTM : Les inscriptions sont ouvertes !
Liège, Belgique
18 octobre 2020

En cette période pleine d’incertitude, une chose reste certaine : on ne lâche rien ! Rien, et surtout pas notre envie de vous proposer (malgré les circonstances et avec toutes les réserves nécessaires) de participer à une nouvelle édition de nos Rencontres d’automne !

Alors que les dettes publiques atteignent de nouveaux sommets et qu’on nous annonce déjà que 2021 sera une nouvelle année sous le signe de l’austérité,
Alors que le monde de la finance en profite pour organiser en douce son sauvetage par les États pour leur refiler les milliards d’euros de dettes sur lesquels il a spéculé ces dernières années,
Alors que 100 % des hôpitaux en Belgique et dans d’autres pays déposeront cette année des comptes dans le rouge,
Alors que la pression au remboursement persiste sur des locataires et débiteurs/trices exsangues alors même que les propriétaires et les banques voient leurs crédits garantis par les gouvernements,
Alors que des millions de personnes sont contraintes de se replier sur les vestiges de l’État social et (surtout) de la sécu pour survivre,
Alors que les femmes (et a fortiori les femmes racisées) sont, une fois encore, en première ligne à subir les conséquences de ces crises,
Alors que les quelques personnes qui détiennent déjà l’essentiel des ressources planétaires ont réalisé, en ces quelques mois de pandémie, des profits équivalent à plusieurs fois la totalité de la dette grecque,
Alors que malgré les annonces et l’aggravation de la situation sanitaire dans les pays du Sud, les créanciers du Nord publics et privés ainsi que les institutions financières internationales refusent toujours de remettre en question le payement des dettes odieuses,
Plus que jamais, nous avons besoin de moments pour débattre, pour nous organiser, pour construire - par la lutte - des alternatives désirables et pour faire tomber ce système absurde et inhumain (et aussi pour faire la fête) !

C’est dans cette optique que le CADTM a décidé qu’auront lieu en 2020, du 17 au 18 octobre, ses traditionnelles Rencontres d’été.

Nous vous invitons donc à nous transmettre vos inscriptions via le formulaire ci-dessous. Les inscriptions sont indicatives et l’entrée sera libre pour tout.e.s. Attention, le nombre maximum de personnes admises dans l’enceinte de la Cité Miroir est limité à 120. Gardez donc à l’esprit que nous ferons le maximum pour que vous assistiez à votre atelier préféré mais que rien n’est garanti. En revanche, toutes les grandes conférences seront transmises en directe sur ZOOM en trois langues (Eng, Esp, Fr) et sont donc accessibles depuis ton salon ou ton smartphone bien posé.e. en terrasse ou dans un parc.

Programme provisoire - actualisé le 14 octobre
Samedi 17 octobre
10h-11h30 Plénière d’ouverture
30 ans des luttes contre la dette
Avec Éric Toussaint (porte-parole du CADTM International), Maria Lucia Fatorelli (Auditoria Cidadã da Divida, Brésil), Yvonne Ngoyi (Union des Femmes pour la Dignité humaine, RDC), Luis José Torres Asencio (Frente Ciudadano por la Auditoría de la Deuda, Porto Rico), Amali Wedagedara (Chercheuse sur le problème de l’endettement des ménages à faibles revenus - Sri Lanka) - Modération : Najla Mulhondi (CADTM Belgique)

en présentiel et visioconférence - Interprétariat : Espagnol, anglais et portugais vers le français / visioconférence à travers ce lien
https://zoom.us/j/97834647901?pwd=U2szSTk0YUUxZ0ZRZ0x2Q01sZHg5dz09


Depuis 30 ans, le CADTM milite sur quatre continents au côté d’hommes et de femmes qui se battent pour l’émancipation des peuples contre l’impérialisme, le néocolonialisme, le capitalisme et le patriarcat, en prenant comme angle d’attaque la dette.

A cette occasion, des membres réseau CADTM international reviendront sur l’histoire et l’actualité du CADTM et de la lutte contre la dette.
11h30-13h50 Conférence
Dette coloniale et réparations
Avec Véronique Clette-Gakuba (sociologue à l’ULB) et Jehosheba Bennett (avocate au cabinet Jus cogens) - Modération : Robin Delobel (CADTM Belgique)

en visioconférence - sans interprétariat : à travers ce lien
https://zoom.us/j/97834647901?pwd=U2szSTk0YUUxZ0ZRZ0x2Q01sZHg5dz09


60 ans après l’indépendance officielle du Congo, les crimes commis par l’État belge n’ont jusqu’ici pas reçus les réponses politiques appropriées, en termes de reconnaissance et de réparations. Alors que le racisme est toujours une réalité structurelle qui touche particulièrement la population noire en Belgique, quelles sont les initiatives juridiques et militantes récemment initiées pour pousser l’État belge à reconnaitre sa responsabilité ?
11h30-13h50 Ateliers
Confinement et austérité : les femmes en payent le prix... et règlent leurs comptes !
Avec Camille Bruneau (CADTM Belgique), Zoé Maus (CIEP), Soizic Dubot (Vie féminine) , Moïra Odaert (et d’autres de Santé en Lutte), le Collecti.e.f 8 maars - Modération Christine Vanden Daelen (CADTM Belgique)

Pourquoi et comment les fxmmes ont elles été spécifiquement impactées par le confinement et par la nouvelle couche d’austérité offerte comme seule réponse politique ? Cet atelier proposera une lecture féministe des crises en cours afin de mieux comprendre les dynamiques et rapports sociaux inégalitaires qui affectent une grande partie de l’humanité, mais aussi un moment de rencontre avec des militant.e.s de plusieurs luttes et collectifs indispensables et incontournables... en route pour la grève 2021 !
14h-15h30 Pause midi : Repas et activités sur la place
15h30-17h30 Conférence
Crise du capitalisme, aggravée par la pandémie
Avec Catherine Samary et Éric Toussaint (porte-parole du CADTM International) - Modération : Mats Lucia Bayer (CADTM Belgique)

en présentiel et visioconférence - sans interprétariat : https://zoom.us/j/91632476797?pwd=R3UrRnJPdDdjcTFicUxxT1YzM1BzQT09

La pandémie fait sombrer l’ensemble des économies dans une profonde crise. Mais, cette situation, est-elle seulement la conséquence du Coronavirus ? Lors de cette conférence, nous pointerons les contradictions que le capitalisme cumule depuis des décennies et comment la logique du profit détermine les solutions qu’il cherche à imposer aux populations
15h30-17h30 Ateliers
Atelier d’écriture créative sur la problématique de l’accès au logement
Animatrices.eur : StefK, Eva Betavatzi

Lors de cet atelier nous aborderons la problématique de l’accès au logement pour tous et toutes au travers d’un exercice d’écriture collective. Nous questionnerons la (non) politique du logement des pouvoirs publics, leur rôle dans la valorisation de la propriété privée individuelle pour l’accès au logement et leur absence pour développer ou promouvoir d’autres formes d’accès à un logement digne, pourquoi pas gratuit ou du moins abordable. Nous soulignerons le rôle des banques, les bénéfices qu’elles tirent de cet état de fait et celui des investisseurs. La marchandisation et la financiarisation du logement contribuent à créer des situations où les logements sont de moins en moins accessibles et où la précarité liée au logement s’accentue. C’est d’une manière ludique et créative que nous vous proposons d’aborder ces sujets. La finalité de l’atelier pourrait bien être la création d’une chanson ... à voir avec vous !
Migrations, luttes des sans-papiers et dette
Avec Mamadou Bah (CADTM Belgique), une délégation de l’Ecole des Solidarités de Liège et du collectif ATEMOS (masques Solidaires)

Les personnes migrantes se déplacent bien souvent pour tenter d’échapper à la misère engendrée par les politiques liées au remboursement de la dette imposées par les Institutions financières internationales et les pays industrialisés du Nord. Parfois, elles essayent d’échapper à leurs créanciers (usuriers, microcrédit abusif,...) ou quittent leur pays pour pouvoir les rembourser. Elles fuient également la répression et cherchent une terre d’asile.

Par ailleurs, au cours de leurs trajectoires migratoires, il arrive que les personnes migrantes doivent s’endetter dans leur pays d’origine ou auprès de passeurs. Et une fois dans le pays d’arrivée, elles font également face à des difficultés administratives et financières, du fait des politiques, toujours plus restrictives, en matière d’immigration.

Pour nous aider dans une réflexion politique et militante, les intervenant-e-s expliqueront leurs combats et leurs revendications concrètes, notamment au regard du contexte actuel de pandémie. Nous vous proposerons ensuite un moment d’intelligence collective et de réflexion pour penser des manières d’agir concrètes.
18h-19h Réunion des groupes thématiques
Dimanche 18 octobre
9h45-11h45 Conférence
Conférence enjeux des dettes publiques et privées et alternatives et luttes au Sud
Avec Maria-Elena Saludas (CADTM Ayna), Omar Aziki (Attac/CADTM Maroc), Broulaye Bagayoko (CADTM Afrique) et Sushovan Dhar (CADTM Inde) - Modération : Rémi Vilain (CADTM Belgique)

en présentiel et visioconférence - Interprétariat : Espagnol, anglais et portugais vers le français / visioconférence à travers ce lien https://zoom.us/j/91348236568?pwd=V3g4OHVUTDRkbStreEpORzFsU2U4dz09

En 10 ans, la dette extérieure publique des pays du Sud a doublé. Avec la dégradation des termes de l’échange et les tensions internationales inhérentes à la crise du capitalisme aggravée par la Covid-19, une vingtaine de pays sont en défaut de paiement. La dette privée atteint également des sommets, fragilisant encore davantage des acteurs que l’on peut qualifier de colosses aux pieds d’argiles. Quant aux microcrédits, ils semblent davantage faire partie du problème que de la solution. Panorama des dettes et des luttes contre leur remboursement avec des membres du CADTM.
9h45-11h45 Ateliers
Basculements écologiques et capitalisme des pandémies
Avec Jules Falquet et Jérémie Cravatte (CADTM Belgique)

Que ce soit dans les causes comme dans son impact sur les populations, la pandémie du Covid-19 est un exemple paradigmatique de l’incompatibilité entre le modèle d’accumulation capitaliste et la reproduction et survie de l’environnement. Ainsi, l’objectif de cet atelier est double : nous analyserons les imbrications entre crise écologique, crise du capitalisme et patriarcat dans le contexte de la pandémie du Covid-19 ; nous mettrons en perspective ces questions à partir des débats actuels existants dans le mouvement écologiste autour de la notion d’effondrement et les perspectives que celle-ci ouvre.
Laboratoire fiction
Avec Romain Posocco (CADTM Belgique)

Dans cette époque morose avec peu de bonnes nouvelles, il est important de garder de l’espoir et une pointe de folie. C’est pourquoi nous vous proposons cet atelier où nous inventerons collectivement des titres des journaux du jour d’après. Du jour d’après c’est-à-dire ? C’est-à-dire une fois que l’on aura gagné pardi ! Une fois que nous serons sortis du système capitaliste ! Et c’est à nous d’inventer les titres qu’auront les journaux lors de cette époque qui ne saurait que trop tarder. Quelques exemples pour vous donner le ton : "Liège : le dernier commissariat ferme par manque de volontaires" ; "20e années de travaux d’intérêt généraux pour Stéphane Moreaux. « je commence à m’y faire » affirme-t-il."
12h-13h Divers
Présentation du livre Capitulation entre adultes
Avec Eric Toussaint (porte-parole du CADTM international) et Eva Betavatzi (CADTM Belgique)
Présentation du livre Imbrications - Femmes, race et classe dans les mouvements sociaux
avec Jules Falquet, autrice et Maîtresse de conférences HDR Université Paris Diderot – France et Christine Vanden Daelen (CADTM Belgique)

en présentiel et visioconférence - Interprétariat : Espagnol, anglais et portugais vers le français / visioconférence à travers ce lien https://zoom.us/j/91348236568?pwd=V3g4OHVUTDRkbStreEpORzFsU2U4dz09
13h-15h Pause midi : Repas et activités sur la place
Visite guidée du Cabinet de curiosités économiques
par Désorceler la finance, à l’ancien Decathlon, rue Feronstrée 84.

RDV à 13h10 à la Cité Miroir pour départ collectif ou 13h30 à l’ancien Décathlon. Le CADTM prend en charge les frais d’entrée à l’exposition durant ce créneau pour les participant.e.s aux rencontres. Inscription nécessaire : aline [at] desorcelerlafinance.org
15h-17h Plénière de clôture
Luttes de terrain en 2020 : Quel bilan ? Quelles suites ? Comment les soutenir via nos structures militantes ?
Avec Ioanna Florea (Militante pour le droit au logement, Bucarest, Block for Housing et Common Front for the Right to Housing), Diana Llorens (Militante pour le droit à la santé, Madrid, Movimiento asembleario de trabajadoras de sanidad), Ounsi el Daif (Militant pour les droits des Libanai·se·s, Beyrouth, Jibal et Eedama) - Modération : Gilles Grégoire (CADTM Belgique)

en présentiel et visioconférence - Interprétariat : Espagnol, anglais et portugais vers le français / visioconférence à travers ce lien https://zoom.us/j/98774106785?pwd=dnFhTVN1RjQrVm1Tb09QQ2w3Q2xzdz09

La plénière de clôture sera l’occasion de dresser le bilan et les perspectives quant aux luttes de terrain en cours. 2019 a été le théâtre de luttes insurrectionnelles sur toute la planète ainsi que de très grandes mobilisations féministes. En 2020, les enjeux du droit à la santé et au logement, ainsi que les luttes anti-racistes ont été, à leur tour, mis en exergue par la crise du coronavirus et les réactions étatiques qu’elle a suscité. Dans toutes ces luttes ont émergées de nouvelles manières de s’organiser et de porter la solidarité via des collectifs nouvellement formés. Ces mutations et l’évolution du contexte politique poussent les organisations militantes permanentes et les syndicats à se poser une question très concrète (et aux réponses multiples) quant à leur rôle au sein des mouvements sociaux : Comment se positionner en réel allié·e·s pour renforcer ces luttes ?

Quelques infos pratiques :

  • Les dates : du 17 au 18 octobre
  • Le lieu : cette fois ce sera à Liège ! Et plus précisément à la Cité miroir (place Xavier Neujean)
  • Acces : Depuis la gare des Guillemins prendre le bus 1 ou 4, s’arrêter à « Opéra » puis marcher 5 min. +info et horaires sur letec.be
  • Nourriture et logement : Pour la nourriture, on fera une série de propositions en lien avec des associations locales. Pour le logement, il n’y aura pas de possibilité d’hébergement sur place cette année. En revanche, on met en place un tableau en ligne pour l’auto-organisation d’hébergements militants.
  • Programme : (voir ci-dessous). Si vous voulez proposer des idées d’ateliers et/ou vous proposer pour donner un coup de main pour les organiser, on est plus que preneurs/euses !
  • Prix  : Prix libre / Prix recommandé 10€ / Prix de soutien 20€
  • Une question/remarque ? : Contactez-nous par mail à info[at]cadtm.org
COVOITURAGE
Pour les personnes souhaitant organiser des covoiturages depuis Bruxelles, Paris ou toutes autres villes à destination des Rencontres d’automne 2020, nous mettons ce Framapad totalement autogéré à votre disposition : https://bimestriel.framapad.org/p/covoiturage-9iq8?lang=fr
HEBERGEMENT
Aucun hébergement n’est prévu cette année pour les Rencontres d’automne 2020. Pour les personnes pouvant en proposer, nous mettons ce Framapad totalement autogéré à votre disposition : https://bimestriel.framapad.org/p/hebergement-9iq8?lang=fr

Et n’hésitez pas à faire tourner l’info dans vos réseaux !
La lutte continue !