16 décembre 2015

Liège, Belgique

Pièce de théâtre

Dette Système

« Il faut payer ses dettes » que l’on soit un ménage ou un État, voici le message que l’on nous transmet tous les jours dans les médias dominants. Même si cela induit la nécessité de politiques d’austérité qui jettent une proportion de plus en plus importante de la population dans la précarité. Le spectacle montre que le système dette Dette Dette multilatérale : Dette qui est due à la Banque mondiale, au FMI, aux banques de développement régionales comme la Banque Africaine de Développement, et à d’autres institutions multilatérales comme le Fonds Européen de Développement.
Dette privée : Emprunts contractés par des emprunteurs privés quel que soit le prêteur.
Dette publique : Ensemble des emprunts contractés par des emprunteurs publics.
pose une énorme question démocratique et organise un vaste racket des richesses produites par la collectivité au profit du monde de la finance.

Cette pièce de théâtre est le fruit d’un travail collectif du groupe ACiDe Marche qui a vu le jour dans le cadre de la campagne du CEPAG , du CADTM et de la FGTB A qui profite la dette ?

Yvon François, comédien-animateur en théâtre-action Action
Actions
Valeur mobilière émise par une société par actions. Ce titre représente une fraction du capital social. Il donne au titulaire (l’actionnaire) le droit notamment de recevoir une part des bénéfices distribués (le dividende) et de participer aux assemblées générales.
et membre du groupe, a animé le processus de création collective et assuré la mise en scène du spectacle. La création a été soutenue par le CEPPST (Centre d’éducation permanente et de promotion sociale des travailleurs) régionale du CEPAG en province du Luxembourg, le CADTM (Comité d’annulation de la dette du Tiers-monde) et la plateforme ACiDe (Audit Citoyen de la Dette).

ACiDe Marche en collaboration avec le Théâtre Croquemitaine vous propose ce spectacle sur un sujet sérieux. L’humour sera au rendez-vous !

Vous suivrez le parcours de Georgette qui a fait un emprunt à la banque pour permettre à sa fille de poursuivre ses études. Mais elle n’arrive plus à rembourser. Ni le CPAS, ni la commune, ni les associations caritatives, ni ses amis ne peuvent l’aider. Les pouvoirs publics sont étranglés : les dettes obligent les gouvernements à imposer des politiques d’austérité. La finance est toute puissante et les services publics disparaissent. Et pourtant, il existe des alternatives !

Les comédiens et d’autres militants de la plateforme ACiDe (www.auditcitoyen.be) discuteront avec vous du contenu du spectacle, et vous donneront les dernières nouvelles de l’évolution des dettes publiques en Belgique et dans d’autres pays européens.


À venir