6 octobre 2020

Evénement en ligne

Démocratie & Finance : Reprendre le contrôle

Depuis pas moins de quatre décennies, un processus de financiarisation de l’économie a été enclenché au niveau mondial notamment par la déréglementation, la désintermédiation bancaire et le décloisonnement. Ce processus a provoqué une très grande instabilité du système financier et monétaire international et est l’origine de toute une série de crises boursières, bancaires et de change. Ce mouvement de financiarisation a touché l’économie dans son ensemble et les entreprises, engendrant une reconfiguration complète du monde du travail et une régression sociale massive

Cette financiarisation n’a pas épargné les États via, entre autres, la dette Dette Dette multilatérale : Dette qui est due à la Banque mondiale, au FMI, aux banques de développement régionales comme la Banque Africaine de Développement, et à d’autres institutions multilatérales comme le Fonds Européen de Développement.
Dette privée : Emprunts contractés par des emprunteurs privés quel que soit le prêteur.
Dette publique : Ensemble des emprunts contractés par des emprunteurs publics.
publique.

Le résultat de ce mouvement est un véritable renversement : alors que la finance est supposée être un outil au service de l’économie, du travail, les entreprises et les États sont désormais dirigés en fonction des actionnaires, des marchés et des banques.

Une telle situation ne peut manquer de poser des questions sur ses enjeux démocratiques. En effet, de plus en plus de voix dénoncent un accaparement de nos démocraties par le système financier, y compris de l’intérieur, et une gestion de la chose publique plus soucieuse de certains intérêts particuliers que de l’intérêt général, creusant ainsi des inégalités et alimentant un sentiment d’injustice mortifères.

Comment se manifeste cette emprise de la finance ? Comment en est-on arrivé là ? Et surtout, comment les peuples, les citoyens peuvent-ils reprendre le contrôle et remettre la finance à sa place ?

Ce sont là quelques-unes des questions auxquelles nous tenterons de répondre lors d’une rencontre en ligne ce mardi 6 octobre, de 18h30 à 20h00

Intervenant-es :

  • Aline Farès, ancienne cadre chez Dexia, militante et co-fondatrice de Désorceler la finance
  • Pauline Leclere, Responsable de campagne Justice fiscale et inégalités à Oxfam France
  • Gilles Grégoire, membre du CADTM Belgique et de la plateforme d’audit citoyen de la dette (ACiDe)
  • Frédéric Lemaire, membre d’Attac France, chercheur au Centre d’économie de l’université Paris-Nord (CEPN)
  • Jean-Marie Roux, cadre à la Banque de France, Fédération des Finances CGT

Pour participer à la rencontre via Zoom, s’inscrire ici :

Il sera également possible de suivre la rencontre via la page Facebook du CADTM :


À venir