Audio et vidéo

Annonce officielle de la création de la commission d’audit

17 mars 2015 par Eric Toussaint


Éric Toussaint, porte-parole du CADTM International, était à Athènes ce mardi car il a été choisi pour coordonner la commission d’audit de la dette grecque. Selon lui, le caractère illégal de certains prêts à la Grèce remet en cause leur remboursement : « La réponse est nette et précise : si on est allé outre de ce qui était permis par le traité et par la constitution grecque, il est parfaitement possible et logique de remettre en cause la validité des dettes réclamées à la Grèce ».

En direct d’Athènes, face au parlement grec, Éric Toussaint a été interviewé pour le journal télévisé de la RTBF. Un peu plus tard, il était à nouveau interviewé pour le journal parlé.

Vous pouvez retrouver ces 2 interviews sur le site de la RTBF en suivant ce lien.

Nous vous tiendrons évidemment informés des avancées des travaux de cette commission dans les prochains jours, les prochaines semaines et les prochains mois sur notre site.



Eric Toussaint

docteur en sciences politiques des universités de Liège et de Paris VIII, porte-parole du CADTM international et membre du Conseil scientifique d’ATTAC France.
Il est l’auteur des livres Le Système Dette. Histoire des dettes souveraines et de leur répudiation,Les liens qui libèrent, 2017 ; Bancocratie, ADEN, Bruxelles, 2014 ; Procès d’un homme exemplaire, Éditions Al Dante, Marseille, 2013 ; Un coup d’œil dans le rétroviseur. L’idéologie néolibérale des origines jusqu’à aujourd’hui, Le Cerisier, Mons, 2010. Il est coauteur avec Damien Millet des livres AAA, Audit, Annulation, Autre politique, Le Seuil, Paris, 2012 ; La dette ou la vie, Aden/CADTM, Bruxelles, 2011. Ce dernier livre a reçu le Prix du livre politique octroyé par la Foire du livre politique de Liège.
Il a coordonné les travaux de la Commission pour la Vérité sur la dette publique de la Grèce créée le 4 avril 2015 par la présidente du Parlement grec. Cette commission a fonctionné sous les auspices du parlement entre avril et octobre 2015. Suite à sa dissolution annoncée le 12 novembre 2015 par le nouveau président du parlement grec, l’ex-Commission poursuit ses travaux et s’est dotée d’un statut légal d’association sans but lucratif.