Quelques thèmes du programme des Rencontres d’automne du CADTM : Nouvelle crise de la dette - résistance à la montée de l’extrême droite – luttes pour la souveraineté alimentaire - solidarité avec le peuple palestinien – pour une alternative féministe internationaliste et éco-socialiste, etc.

6 mars par CADTM Belgique , Maxime Perriot


Sept mois avant les rencontres d’automne, qui auront lieu du vendredi 4 octobre 2024 au dimanche 6 octobre 2024, à l’Auberge Simenon de Liège, l’équipe du CADTM Belgique se mobilise et travaille sur le programme.



Pour cette nouvelle édition, nous recevrons des intervenant·es d’Inde, d’Haïti, du Cameroun, du Maroc et d’autres pays africains et d’Amérique latine. Iels viendront partager leurs réalités, leurs luttes et proposer leurs alternatives à la morosité néolibérale, raciste et réactionnaire ambiante.

Durant ce week-end que nous attendons avec impatience, nous parlerons de la Chine comme créancière, de la Banque africaine de développement. Nous questionnerons les BRICS BRICS Le terme de BRICS (acronyme anglais désignant Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) a été utilisé pour la première fois en 2001 par Jim O’Neill, alors économiste à la banque Goldman Sachs. La forte croissance économique de ces pays, combinée à leur position géopolitique importante (ces 5 pays rassemblent près de la moitié de la population mondiale sur 4 continents et près d’un quart du PIB mondial) font des BRICS des acteurs majeurs des activités économiques et financières internationales. et leur Nouvelle Banque de Développement, présentée comme une alternative crédible au système de Bretton Woods. Il sera également question de la dette Dette Dette multilatérale : Dette qui est due à la Banque mondiale, au FMI, aux banques de développement régionales comme la Banque africaine de développement, et à d’autres institutions multilatérales comme le Fonds européen de développement.
Dette privée : Emprunts contractés par des emprunteurs privés quel que soit le prêteur.
Dette publique : Ensemble des emprunts contractés par des emprunteurs publics.
du Care Care Le concept de « care work » (travail de soin) fait référence à un ensemble de pratiques matérielles et psychologiques destinées à apporter une réponse concrète aux besoins des autres et d’une communauté (dont des écosystèmes). On préfère le concept de care à celui de travail « domestique » ou de « reproduction » car il intègre les dimensions émotionnelles et psychologiques (charge mentale, affection, soutien), et il ne se limite pas aux aspects « privés » et gratuit en englobant également les activités rémunérées nécessaires à la reproduction de la vie humaine. , des échanges dette-nature, de la situation à Haïti, de la montée de l’extrême droite dans le monde comme l’ont démontré les dernières élections en Argentine…

Nous laisserons une place importante aux luttes et aux alternatives : Que faire face à l’extrême droite ? Quelles mobilisations féministes, antifascistes et antiracistes en Belgique ? Nous inviterons des organisations de Belgique et d’ailleurs pour intervenir lors des activités et pour présenter leurs luttes toute une journée dans une pièce qui leur y sera spécialement dédiée.

Enfin, nous souhaitons donner une place importante à la thématique de la souveraineté alimentaire. La prochaine revue du CADTM y sera consacrée et paraîtra avant le mois d’octobre. Nous vous la présenterons au cours de ces Rencontres et nous débattrons sur cette question lors d’une séance plénière.

Dans le cadre de ces activités, une soirée de solidarité avec le peuple palestinien aura lieu le samedi soir.

Nous souhaitons créer un espace où les militant·es peuvent se rencontrer, échanger, renforcer leurs connaissances et repartir gonflé·es à bloc !


Autres articles en français de CADTM Belgique (166)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 160

Autres articles en français de Maxime Perriot (41)

0 | 10 | 20 | 30 | 40